Roland Garros : Léolia Jeanjean, 4 photos du parcours semé d'embûches de la Mozart du tennis

Publié le

La joueuse du Stade Toulousain, Léolia Jeanjean a remporté son premier match à Roland Garros, lundi 23 mai face à l'Espagnole Nuria Parrizas Diaz, 45e mondiale. L'aboutissement pour celle que l'on surnommait la Mozart du tennis avant de mettre entre parenthèse sa carrière durant 10 ans en raison d'une mauvaise blessure.

Le monde du tennis ne pensait plus l'admirer un jour sur un court professionnel. Pourtant, Léolia Jeanjean vient de réaliser un "comeback" magistral pour son premier match à Roland Garros, à 26 ans. La joueuse du Stade Toulousain l'a emporté lundi 23 mai face à la 45e joueuse mondiale, l'Espagnole Nuria Parrizas Diaz. Il aura fallu attendre 10 ans et un parcours semé d'embûches pour voir enfin au plus haut niveau celle qui était considérée comme une prodige de la petite balle jaune.  

Roland Garros - lundi 23 mai 2022

Il lui aura fallu attendre près de 16 ans avant de fouler la terre battue de Roland Garros. Vainqueur de la 45e Mondiale, Léolia Jeanjean ne cache pas son émotion. "Un grand merci à @fftennis de m’avoir donné la chance de vivre ce moment." Après une excellente saison lui ayant permis d'atteindre la 225e place du circuit WTA, elle obtient un wild-card "destination Roland-Garros". 

Un retour réussi sur le circuit professionnel pour celle qui battait tous les records lors de ses plus jeunes années.

La Mozart du tennis - 2005 

Sur la photo, la jeune fille de 9 ans a un grand sourire et une coupe dans les bras. Dans le milieu du tennis, le nom de Léolia Jeanjean est sur toutes les lèvres. Dès son plus jeune âge, la tenniswoman éclabousse les cours de son talent précoce. Elle obtient le surnom de la "Mozart du tennis". "Léolia est de 1995 et, dès l’âge de 9,10 ans, elle battait les meilleures 1994, se souvient Inès Lagdiri, alors dans
l’élite française de cette génération, aujourd’hui journaliste à France Télévisions, dans un article de l'Equipe Magazine. Nous, les 1994, on était coincées entre deux phénomènes : Kristina Mladenovic, une 1993 qui faisait déjà 2 mètres à 12 ans et qui grillait tous les temps de passage, et puis Léolia Jeanjean, une 1995 qui sentait le jeu
comme personne, qui savait tout faire et le faisait avec une intelligence folle."

Elle est classée -4/6 à 12 ans. Deux ans plus tard, sa participation est évoquée pour le Grand chelem français. 

La blessure et l'exil aux Etats-Unis - 2010

Eté 2010. Léolia Jeanjean a 15 ans et occupe la 51e place du classement mondial junior. Lors d'un tournoi, en Russie, la jeune joueuse se blesse au genou. L'incident se répète plusieurs fois. L'une de ses rotules ne tient plus. Elle met deux ans à s'en remettre, revient sur le circuit mais n'arrive pas à se relancer. Une fois l'obtention de son bac, par correspondance, Léolia décide de partir aux Etats-Unis poursuivre ses études. 

Durant 5 ans, elle y étudie la sociologie, la justice criminelle puis change d'orientation pour un MBA Finances. Elle n'oublie pas le tennis en disputant des tournois universitaires.

Le retour sur les courts - 2019

Diplôme en poche fin 2019, c'est décidé, elle veut tenter à nouveau sa chance sur le circuit pro. Léolia Jeanjean reprend l'entraînement d'une joueuse professionnelle. Malgré quelques kilos en trop, elle se fait remarquer, fin 2020, lors d'un tournoi fédéral à Poitiers où elle est conviée. Elle atteint la finale en battant plusieurs bonnes joueuses. Il lui reste beaucoup de travail pour redevenir une athlète.

Mai 2021, Léolia Jeanjean remporte le tournoi de Sibenik en Croatie. Son premier titre chez les pros. Elle pose alors, tout sourire, avec sa coupe comme lorsqu'elle était petite fille.