Rugby : défaite du Stade Toulousain sur la pelouse du Stade Français

Affaibli par les absences de ses internationaux pour le trournoi des six nations, le Stade Toulousain a chuté lourdement contre le Stade Français (14-48).
Toulouse, qui restait sur une défaite à domicile face à Lyon (7-16), est désormais 3ème du Top 14 après cette 7ème journée.
Le Stade Toulousain, ici face ay Stade Français, reste sur trois matches sans succès, sa pire série depuis le désastreux printemps 2017.
Le Stade Toulousain, ici face ay Stade Français, reste sur trois matches sans succès, sa pire série depuis le désastreux printemps 2017. © A.C Poujoulat/AFP
"On passe une sale soirée, on avait préparé le match pour bien démarrer et c'est l'inverse qui se passe", témoigne Jean Bouilhou, entraîneur des avants du Stade toulousain. 
Le Stade Toulousain s'est lourdement incliné 48 à 14 sur la pelouse du Stade Français comptant pour la septième journée du championnat de Top 14. Les Parisiens ont éclipsé la jeune garde toulousaine dès l'entame du match avec trois essais coup sur coup.
 


21-0 en 15 minutes

Dès la 4e minute, Julien Delbouis marque le premier essai (7-0). Trois minutes plus tard, c'est Arthur Coville qui inscrit le deuxième essai (14-0). 
Grâce à un joli coup de pied rasant plein axe, Joris Segonds auteur de 18 points hier soir, envoi Jonathan Danty derrière la ligne pour le troisième essai du Stade Français (21-0). Les Toulousains viennent d'encaisser 21 points dans le premier quart d'heure de match.               
 

A partir de là, on court après le score et on n'arrive pas à trouver des solutions. Les gars se sont accrochés quand même tout le match, il n'y a pas un manque d'engagement. On n'a pas réussi à mettre notre jeu en place. On a perdu beaucoup beaucoup de ballons. A partir de là, c'est forcément plus compliqué.

Jean Bouilhou, entraîneur des avants du Stade Toulousain

Nombreuses absences

Avec seulement deux des quinze titulaires de la dernière demi-finale de coupe d'Europe perdue contre Exeter, le Stade Toulousain avait sept internationaux en moins sur la feuille de match, (Antoine Dupont, Romain Ntamack, Julien Marchand, Cyril Baille, François Cros, Peato Mauvaka et Thomas Ramos). En plus des blessés comme Rory Arnold, Cheslin Kolbe, Yohann Huget et Maxime Médard, Toulouse était fortement amoindri.

Mais à 21-0, les Toulousains ont semblé se réveiller, dès le renvoi, pour un essai de Matthis Lebel (21-7). Une exception seulement répétée en fin de match pour réduire un peu l'écart.
A la mi-temps, le Stade Toulousain était mené 28 à 7.
 

On ne va pas se chercher d'excuses, bien sûr qu'il manque du monde mais il en manque dans tous les clubs. On s'était préparé aussi à cette période justement donc on avait anticipé. Bon voilà, on a loupé ce match, celui de la semaine dernière (Lyon), maintenant ça suffit, on a hâte de vite démarrer la semaine prochaine. Au Stade Toulousain on ne peut pas prendre 50 points comme ça à l'extérieur.

Jean Bouilhou, entraîneur des avants du Stade Toulousain

Six essais encaissés

Les Toulousains ont pris six essais hier soir contre les Parisiens. Avant ce classique, le Stade Toulousain n'avait encaissé que douze essais en six matchs. La dernière fois que le Stade Toulousain a encaissé autant d'essais, c'était à Montpellier (66-15) en 2018 et cela n'avait pas empêché les rouges et noirs de soulever le bouclier de Brennus à la fin de la saison.
Le Stade Toulousain est troisème du Top 14 derrière Clermont et La Rochelle.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
stade toulousain rugby sport top 14