Rugby : Castres s'impose à domicile face au Racing 92

Après une longue convalescence dûe à l'épidémie de Covid, le Castres Olympique a repris des forces. Le CO s'est imposé à domicile ce samedi face au Racing 92 sur le score de 28-26.
Castres s'est imposé à domicile face au Racing 92 sur le score de 28 à 26
Castres s'est imposé à domicile face au Racing 92 sur le score de 28 à 26 © Lionel Bonaventure/AFP
Quasiment deux mois après son dernier succès, Castres, touché massivement par le Covid-19 au début de l'automne, a renoué avec la victoire en s'imposant à domicile face au Racing 92 (28-26) samedi à l'occasion de la 7e journée de Top 14.

Fin de convalescence

La convalescence est évidente : laminés à La Rochelle (62-3) où ils se sont déplacés encore très affaiblis puisque privés de nombreux joueurs en phase de reprise, résilients à Toulon (19-6) où leur défense a tenu une heure avant de craquer sur la fin, les Castrais ont saisi leur première opportunité à domicile depuis leur reprise en battant de justesse le Racing, qui repart du Tarn avec le bonus défensif.

Avec cette 2e victoire de la saison, les Castrais, qui comptent 2 matches à rattraper, restent 13e mais reviennent à une longueur de Brive (12e), premier non-relégable.

Castres s'impose, le Racing repart avec le bonus défensif

Privé d'une demi-douzaine d'internationaux, le Racing a ouvert le score sur un essai en force du talonneur Kevin Le Guen au milieu de ses avants (0-5, 13e). Un essai de Julien Dumora a ensuite permis au CO de reprendre les commandes (7-3, 20e) avant que l'Australien Kurtley Beale ne redonne l'avantage aux Franciliens grâce à son premier essai sous ses nouvelles couleurs (28). Trop indisciplinés, notamment en mêlée fermée, les Castrais étaient menés 13-10 à la pause.
Les Racingmen ont connu un trou d'air au retour des vestiaires dont les Tarnais ont profité pour inscrire huit points, notamment grâce au deuxième essai de la saison de Filipo Nakosi (18-13, 48e).
Sur un ballon de récupération parfaitement exploité par Geoffrey Palis après un coup de pied à suivre de Dumora (25-16, 58e), le CO s'est ensuite détaché avant que Donovan Taofifenua n'offre le bonus défensif au Racing dans les dernières minutes.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
castres olympique rugby sport