Sécheresse : des réserves d'eau au plus bas en Occitanie, les perspectives pour l'été 2023 inquiètent

Alors que le gouvernement vient de présenter son plan eau, et que nos réserves sont au plus bas, la gestion de l'eau s'annonce très compliquée pour les prochains mois. Pierre-André Durand le Préfet d'Occitanie répond à nos questions sur la sécheresse.

Nos ressources en eau n'ont jamais été aussi basses. Et la sécheresse ne fait que s'aggraver. Les mois à venir seront très compliqués. Au lendemain de l'annonce du plan eau, Pierre-André Durand, le Préfet de la Région Occitanie répond à nos questions. 

Situation préoccupante 

France 3 : quelle est la situation en ce mois de mars 2023 ? 

Pierre-André Durant, Préfet d'Occitanie et de la Haute-Garonne : "Nous venons de connaître plusieurs mois de sécheresse hivernale et un record de jours sans pluie.  Malheureusement, les précipitations de ces dernières semaines n'ont pas permis de recharger les nappes phréatiques dans le bassin Adour-Garonne".

"Il faut savoir que 92% de notre alimentation en eau vient des cours d'eau et à ce jour nos réserves sont très basses. Pour vous donner un ordre d'idée, en mars 2022, nous avions 70% des ressources disponibles et on a vu ce que cela a donné pendant l'été. Pour 2023, nous ne disposons que de 40% des ressources en ce mois de mars. L'écart n'est pas symbolique. Nous allons donc vers une situation beaucoup plus préoccupante que celle de l'été dernier. Il va falloir être solidaires. "

Des restrictions à venir

France 3 : Faut-il s'attendre à de nouvelles restrictions ? 

P.D : "J'ai d'ores-et-déjà pris un arrêté d'orientation concernant le bassin Adour-Garonne. Le cadre juridique est posé. A charge ensuite à chaque Préfet de département de déclencher les différents niveaux d'alerte. Il en existe 4 : vigilance, alerte, alerte renforcée et crise".

"Pour l'instant nous n'en sommes qu'au stade de la vigilance pour les départements de Midi-Pyrénées. Mais nous suivons de très près l'évolution de la situation et l'état de nos ressources en eau et des premières restrictions pourraient intervenir dans les prochaines semaines. Et tout le monde sera concerné cet été, que ce soit les agriculteurs, les industriels, les acteurs du tourisme et des loisirs et les particuliers." 

Le plan eau

France 3 Occitanie : le gouvernement vient de lancer son plan eau, quelles sont les pistes pour aller vers la sobriété et éviter les coupures pendant l'été ? 

P.D :"Il faut savoir qu'à ce stade du calendrier nous avons déjà en Occitanie une centaine de communes qui fonctionnent avec des citernes d'eau potable ou de l'eau en bouteille. preuve que la tension est déjà grande dans certaines zones comme les Pyrénées-Orientales. L'alimentation en eau potable des populations sera notre préoccupation majeure pour ces prochains mois. L'été dernier, nous avions eu très peu de coupures d'eau à l'exception de quelques communes sur l'Aubrac, mais nous appelons a une responsabilité de chacun".

"Le plan eau annoncé ce jeudi par le gouvernement prévoit une économie de 30% d'eau à l'horizon 2030. C'est l'affaire de tous. Il va falloir économiser dès maintenant pour éviter la crise pendant les mois d'été. Il y a déjà une réduction dans les usages mais modeste. il faut aller plus loin avec la chasse au gaspillage. 2022 a pour beaucoup été un électrochoc. Nous devons ensemble poursuivre nos efforts."