Sécurité : la visite de Jean Castex et de trois de ses ministres à Toulouse

La sécurité sera le thème central de la visite de Jean Castex et de ses trois ministres à Toulouse. En toile de fond, les règlements de comptes et les sept fusillades qui ont fait 3 morts et 6 blessés en 2020, notamment dans le quartier des Izards.
 

le premier ministre Jean Castex avec des policiers à Toulouse
le premier ministre Jean Castex avec des policiers à Toulouse © FTV
Pour la première étape de sa visite à Toulouse, le chef du gouvernement, Jean Castex, accompagné de trois ministres, Gérald Darmanin pour l'Intérieur, Éric Dupond-Moretti pour la Justice et Jean-Michel Blanquer pour l'Education Nationale sont arrivés sous escorte à l’Hôtel de police de Toulouse.

Ils ont été reçus peu après 9 heures ce jeudi matin par le chef de la (DDSP), Direction Départementale de Sécurité Publique de la Haute-Garonne.
Pendant près d’une heure, le premier ministre a eu l’occasion d’échanger avec les forces de l’ordre et le procureur de la République.

La visite se poursuit à 10h30 dans le quartier des Izards, où une table ronde est organisée avec les acteurs impliqués dans la vie du quartier.
La sécurité autour de ce déplacement est maximale. Avant l’arrivée de Jean Castex, chemin d’Audibert et devant la salle Ernest Renan, les forces de l'ordre ont quadrillé le quartier.
Le recteur de l'académie de Toulouse Mostafa Fourar, le député (Modem) de la circonscription Jean-Luc Lagleize, Etienne Guyot préfet de Haute-Garonne et Jean-Luc Moudenc accompagnent le premier ministre.
 
Les forces de l'ordre dans le quartier des Izards avant l'arrivée de Jean Castex.
Les forces de l'ordre dans le quartier des Izards avant l'arrivée de Jean Castex. © FTV

Le chef de la DDSP, Nelson Bouard accompagne la délégation pour une visite topographique du quartier des Izards.
Un quartier théâtre de nombreux règlements de comptes entre trafiquants de drogue où la présence policière est constante.
Le 24 aout dernier, une fusillade a fait un mort.
Les ministres vont aller à la rencontre des policiers du quartier. L’occasion pour les forces de l’ordre d’expliquer leurs missions.
Le chef de la police et Gérald Darmanin aux Izards
Le chef de la police et Gérald Darmanin aux Izards © FTV

30 policiers en plus d'ici 2022 aux Izards

Les habitants sont venus également à la rencontre du premier ministre pour échanger sur les questions de sécurité. Il a réagi à leur appel de détresse sur les réseaux sociaux par l'annonce d'un effectif supplémentaire spécialement dédié à ce quartier. En 2022, 30 policiers devraient venir renforcer les effectifs, 15 en 2021 et 15 autres l'année suivante.

Les habitants des Izards aspirent à vivre en toute sécurité et en toute tranquillité. C’est notre devoir. Grâce à l’intense mobilisation de nos policiers, nous avons marqué des points. Nous sommes en train de transformer l’essai. Ils auront des renforts et des moyens dédiés.

Jean Castex - Premier ministre

 
Après les Izards, les ministres ont rencontré les agents de la police municipale de Toulouse où était présenté le système de vidéo protection.

A 12h15 le discours de Jean Castex est attendu au Capitole, suivi à 12h30 de la signature du premier contrat de sécurité intégrée, avec le maire (LR) de la ville Jean-Luc Moudenc.

La sécurité : la priorité du gouvernement

Après avoir évoqué l’aggravation de la crise sanitaire dans la métropole lors de la première partie de son discours, Jean Castex a annoncé faire de la question de la sécurité, la priorité de son gouvernement.
Les atteintes aux biens et aux personnes sont deux fois supérieures à Toulouse que dans les métropoles équivalentes.

111 policiers supplémentaires d'ici 2021 à Toulouse

Le "contrat de sécurité intégrée" porté par le gouvernement permettra de "lutter plus efficacement contre l'insécurité", a déclaré le premier ministre.
Il associe tous les acteurs de la prévention à la répression, de la politique de la ville à l’éducation nationale en passant par les citoyens eux-mêmes. Ce contrat donne à l’Etat des moyens d’actions immédiates avec des moyens accrus, a ajouté Jean Castex.
Pour intensifier la guerre contre la drogue et ses trafics, le premier ministre annonce que Toulouse bénéficiera de renforts de police à hauteur de 111 agents supplémentaires d’ici 2021.
Pour David Leyraud secrétaire régional adjoint du syndicat alliance Occitanie il s’agit "d’une avancée conséquente". Il a pu s’entretenir en tête à tête avec Gerald Darmanin le ministre de l’Interieur. Selon lui "des efforts sont faits mais il y encore du flou". "On attend des précisions sur les postes promis. Les 30 postes promis aux Izards, sont ils inclus dans les 111 postes prévus à Toulouse ? Nous serons très vigilants". 

Une justice renforcée

Des moyen supplémentaires seront également alloués à la justice, a annoncé le premier ministre.
"Pour une justice plus forte et plus rapide, plusieurs magistrats du siège et du parquet vont être affectés à Toulouse. Les effectifs des délégués du procureur seront doublés."
 
Au niveau national, 2.500 recrutements font être effectués pour renforcer les services de la justice.
 

Eléments du "contrat de sécurité intégrée"

La signature du premier "contrat de sécurité intégrée" engage l'Etat et la mairie de Toulouse sur un certain nombre de points pour la sécurité des Toulousains, sur la période 2020-2026. Outre les effectifs supplémentaires pour les forces de police nationale et la justice déjà évoqués ci-dessus, certains éléments du contrat ont été détaillés. 
Pour les polices nationale et municipale, de nouveaux moyens seront mis en oeuvre dès 2021.

100 policiers municipaux de plus en 5 ans

La vidéo-protection sera développée


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité société justice