SNCF : de nouveaux problèmes de circulation de trains à Toulouse en raison du givre provoquent la colère des cheminots.

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sylvain Duchampt
Le trafic entre la gare Matabiau à Toulouse (Haute-Garonne) et Pau (Pyrénées-Atlantique) est interrompu mercredi 12 janvier.
Le trafic entre la gare Matabiau à Toulouse (Haute-Garonne) et Pau (Pyrénées-Atlantique) est interrompu mercredi 12 janvier. © Sylvain Duchampt - FTV

La circulation des trains a été de nouveau interrompue sur l'axe Toulouse (Hautes-Garonne) - Pau (Pyrénées-Atlantiques), mercredi 12 janvier 2022. Le problème de trop pour la CGT Cheminots qui dénonce les choix et les moyens engagés par la SNCF à ce sujet.

Après les fortes pluies de ces derniers jours, le soleil est réapparu sur une partie de l'ancienne région Midi-Pyrénées. Mais, avec lui, des températures plus basses. Le brouillard et le givre s'invitent pouvant causer quelques désagréments, pour la conduite en voiture mais aussi pour les trains. 

Ainsi la circulation des trains de la SNCF a été interrompue, mercredi 12 janvier, entre Muret et Tarbes sur l'axe Toulouse (Haute-Garonne) - Pau (Pyrénées-Atlantiques) en raison du gel. 

"Le train de nuit Paris-Lourdes a lui aussi connu des problèmes avec le givre cette nuit, fulmine Sébastien Aïssou de la CGT Cheminots. Il a été stoppé à Tarbes et je ne suis pas sûr qu'il soit finalement arrivé à destination." Une situation déjà rencontré sur cette même ligne pour sa reprise d'activité le 12 décembre dernier.

Le froid, la glace et la neige peuvent entraîner d'importantes perturbations sur le réseau ferroviaire. Pourtant depuis la fin du mois de novembre, la SNCF a activé son plan "Grand froid" visant tout d'abord à préserver les infrastructures et protéger le matériel. 

"SNCF Réseau a choisi d’investir dans un traitement chimique de la caténaire qui la protègerait du givre. Des millions d’Euro facturés qui ne solutionnent pas les suppressions de trains. Or la solution existe. Il faut remettre un train « racleur » permettant d’enlever le givre sur la caténaire à son passage" assure le syndicat dans un communiqué de presse.

Des problèmes en été, à l'automne, en hiver et au printemps

La lassitude laisse place à l'exaspération à la CGT pour qui "ce n’est pas aux usagers et aux cheminots de payer la facture des choix fait sur l’exploitation du réseau ferroviaire."

"Le choix assumé de la SNCF est de supprimer des trains, estime Sébastien Aïssou. Son rôle est de faire circuler les trains sur tout le réseau par tous les temps sauf cas de force majeur. Mais en hiver on ne fait pas rouler des trains à cause du givre. Au printemps, on arrête la circulation en raison de la pluie. En été, on arrête tout car il fait trop chaud et à l'automne les feuilles empêchent encore les trains de rouler. C'est pas possible."

La circulation a repris progressivement sur la ligne, entre Muret et Tarbes, vers 8h30, entrainant des retards jusqu'en fin de matinée. Un train, abîmé par le givre, a finalement été supprimé, et remplacé par des bus.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.