Sur la route des vacances, gare au système de péage flux libre, la note peut être salée

Le système free flow, ou péage flux libre, est installé sur l'A79, qui relie Montmarault à Digoin dans l’Allier. Attention, s'il permet de ne pas s'arrêter au péage, le paiement n'est pas automatique pour tout le monde ! Un habitant du Gers en a fait l'amère expérience.

Pour l’instant, il n’y a qu’une seule autoroute en France qui en est équipée, mais c’est un système qui devrait bientôt se développer ailleurs dans le pays. Il devrait être par exemple être installé sur la future A69 dans le département du Tarn. Le free flow, ou flux libre, est un péage sans barrière. En clair, grâce à une technologie qui identifie chaque véhicule, plus besoin de s’arrêter au péage pour prendre un ticket. Pratique ? Oui, en théorie, mais quelques subtilités à connaître accompagnent ce nouveau dispositif.

Un système pratique, pour les abonnés...

Yves Faucoup, qui habite le Gers, en a fait les frais. Le 21 juillet dernier, l’automobiliste emprunte l’A79 entre Le Montet et Molinet. Soit un trajet de 79km. "Des pancartes ne cessaient de me dire « Péage flux libre », sans autre indication. Sans bien comprendre, j’ai imaginé que mon numéro d’immatriculation était capté et que je recevrai la note à payer à mon domicile.", raconte-t-il dans un post publié sur Facebook. Erreur ! "Je reçois aujourd’hui un courrier de l’Aliae (Autoroute de Liaison Atlantique Europe) qui me dit que j’aurais dû régler mon trajet aux bornes prévues à cet effet. Que je suis passible d’une indemnité forfaitaire de 10 euros qui passera à 90 euros en plus du montant du péage si je ne paye pas dans un délai de quinze jours."

En effet, voici une des spécificités du système : vous devez souscrire à un abonnement télépéage (et/ou un abonnement Ulys sur le réseau Vinci Autoroutes) pour payer votre trajet sur une autoroute Free Flow, sans intervenir physiquement.

Si vous êtes abonné(e), votre badge télépéage sur le pare-brise est reconnu. Vous recevez alors votre avis de paiement du péage et êtes débité le mois suivant comme d’habitude.

Un autre système existe également, c'est l'offre inscription plaque. Vous pouvez enregistrer votre plaque d'immatriculation et vos coordonnées bancaires sur le site www.aliae.com. Vous serez prélevé automatiquement chaque semaine pour les trajets effectués.

Et lorsqu'on n'a pas d'abonnement ?

Mais alors, comment procéder lorsque l’on ne possède pas d’abonnement, ou que l'on souhaite payer à chaque trajet ? Dans ce cas de figure, le portique détecte votre plaque d’immatriculation, et vous avez 72h pour régler votre péage ensuite.

Pour payer, deux solutions : un règlement en ligne, en indiquant sa plaque d’immatriculation, ou un arrêt aux bornes de paiement, proches de l’autoroute.

Pour le site de Boulay-Moselles (réseau Sanef), vous trouverez une borne sur le parking après le portique du péage de Boulay. Sur le réseau APRR, 16 bornes sont à disposition des usagers le long de l’A79. Vinci indique également que bientôt, il sera aussi possible de régler chez un buraliste ou par téléphone.

Cette solution, un précieux gain de temps selon Vinci. Plus besoin de chercher son ticket ou sa carte, ni de subir les files d’attentes aux péages. De quoi permettre de "voyager sereinement, sans interruption", indique l’entreprise sur son site internet à propos d’Ulys (système de télépéage). Des arguments que réfute Yves Faucoup. "Les arrêts aux parkings aménagés sont bien davantage une perte de temps et polluent tout autant", déplore-t-il.

Que se passe-t-il si je ne paye pas dans les 72h ?

Si vous n’avez pas l’abonnement télépéage et que vous dépassez le délai imparti pour régler votre facture de péage, vous risquez de payer une contravention.

Si le paiement n’intervient pas dans les trois jours après le passage sous le portique, le montant, constitué des frais de péage + 10 euros d’indemnité forfaitaire minorée, est à payer dans les 15 jours.

Au-delà de cette date, vous avez deux mois pour payer, mais le montant gonfle : aux frais de péage s’ajoutera une indemnité forfaitaire de 90 euros au lieu de 10 euros.

Si enfin, vous dépassez les deux mois après le passage au péage pour payer, les frais de péage à régler seront accompagnés de 375 euros d’amende.

Selon Vinci, d’autres autoroutes devraient bientôt s’équiper de péages sans barrière comme l’A13, l’A14, l’A69 ou encore l’A40.