TEMOIGNAGE. "Je voulais qu'on sache qu'on peut avoir une vie normale en ayant le VIH" : un ancien joueur de rugby, séropositif, sillonne la France pour "éduquer"

A l'occasion de la coupe du monde de rugby, Gareth Thomas, ancien joueur du Stade Toulousain, porteur du virus du sida, fait de la prévention à bord d'un bus qui s'arrête dans les villes hôtes. De passage à Toulouse, il se livre sur son coming out, la maladie, ses dangers mais aussi les traitements qui permettent une vie... comme les autres.

Il a passé trois années à Toulouse. Trois années comme ailier du Stade Toulousain. Parti de la ville rose en 2007, il y revient pour la première fois depuis 16 ans. Non sans une certaine émotion. 
"J'ai tellement de souvenirs qui me tiennent à cœur", explique-t-il. "De la ville, des gens, des amis dont j'étais proche au club. Mais j'ai aussi des souvenirs, pas tristes mais sombres, oui des souvenirs sombres. De me sentir isolé. Pensant que j'allais être rejeté". 

"Je vis avec le VIH"

À l’époque, en effet, Gareth Thomas n'a pas encore fait son coming out. Ce n'est qu'en 2009, deux ans après avoir quitté Toulouse, qu'il rend publique son homosexualité. Dix ans plus tard, il annonce lui-même sa séropositivité. "Je veux partager mon secret avec vous. Je vis avec le VIH", déclare-t-il à l'époque.

Cette histoire allait sortir dans les médias, affirme-t-il aujourd'hui. "Je voulais qu'on rende justice à mon histoire. Ce devait être mes mots". 

Je voulais qu'on sache qu'on pouvait avoir une vie normale. Etre heureux et en bonne santé en ayant le VIH. Et puis le sida ne définit pas ce que je suis.

Gareth Thomas

Éduquer

Aujourd'hui, si Gareth Thomas est de retour à Toulouse, c'est pour la coupe du monde de rugby bien sûr, mais aussi pour relayer ce message. A bord d'un bus, l'ancien ailier sillonne les villes hôtes pour faire de l'information et de la prévention.
"Nous voulons que les gens comprennent que le sida est un virus qui, traité, ne vous tuera pas. Stigmatiser à cause de malentendus va tuer des milliers de personnes".

Nous sommes ici pour éduquer, pour combattre les idées reçues. Pour faire reculer la peur de se faire tester.

Gareth Thomas

Un message fort, essentiel. Le bus stationne dans la fan zone de Toulouse jusqu'à samedi soir. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité