Une canicule exceptionnelle va frapper le Sud de la France, des températures pouvant atteindre 40°C annoncées

Less températures sont déjà élevées ce mercredi 16 août dans le Sud-Ouest, mais l’on s’oriente pour ces prochains jours vers une canicule, sans doute remarquable, au-delà de 40°, dans tous les cas, tardive.

Nous ne sommes pas encore à "un phénomène de canicule", même si les derniers jours ont été particulièrement chauds dans le Sud-Ouest comme sur l’ensemble du territoire. Mais les prévisions à 15 jours font état d’une vague de chaleur qui pourrait entraîner une canicule remarquable, par les températures au-delà des 40° qu'elle pourrait atteindre, mais aussi parce qu’elle intervient après le 15 août.

Point météo

S’il faisait chaud ces derniers jours, les températures minimales – par exemple celle de la nuit du mardi 15 août - étaient suffisamment fraîches et ne justifiaient pas encore une vigilance canicule. Pour ce mercredi 16 août 2023, l’on reste dans une situation assez tempérée, avec des orages prévus pour la soirée des Pyrénées au Toulousain.

A partir de jeudi 17 août, la situation change. Des masses d’air très chaudes vont être propulsées sur l’Espagne et dans le Sud-Ouest avec un vent de sud qui se lèvera sur les crêtes pyrénéennes. Cette masse d’air chaude, à partir de ce jeudi et surtout vendredi, a plusieurs caractéristiques : il fera très chaud en altitude, jusqu’à 26° dans les Pyrénées, à 1500m. En plaine, les prévisions font état, sur plusieurs jours, de chaleurs pouvant dépasser 35°, voire aller jusqu’à 40°.

Les modélisations indiquent des températures maximales qui pourraient monter jusqu’à 40° à Toulouse, Montauban, Cahors, Auch et Saint-Gaudens. Certains jours, la chaleur pourra être tempérée par le vent d’autan, à Toulouse notamment. Celui-ci la contiendra malgré son intensité. Les températures de nuit seront élevées partout.

Comme l'indique Météo-France "Ces fortes chaleurs s'annoncent durables avec des pointes voisines de 40°C sur le Midi méditerranéen et en vallée du Rhône à partir de ce week-end." En l'occurrence un épisode caniculaire (pour caractériser une canicule, le phénomène doit durer au moins trois jours et trois nuits. Il faut aussi atteindre ou dépasser certains seuils de températures, qui  dépendent des spécificités de chaque territoire et sont fixées au niveau départemental.)

Une canicule tardive

Le cas échéant, cette canicule sera remarquable en deux points.

Le premier : elle intervient après le 15 août et est qualifiée dans ce cas de « canicule tardive ». Normalement, à partir de mi-août, la durée d’ensoleillement baisse ainsi que les températures, pour progressivement se diriger vers le temps automnal. Des canicules tardives sont intervenues par le passé en 2009, 2011, 2012, 2019 et en 2020 où elle s'est produite très tard, entre le 12 et le 19 septembre. Le second point : sa durée. Les prévisions à 15 jours font état d’une canicule qui pourrait s’étaler jusqu’à 10 ou 12 jours, ce qui est exceptionnel.

Il s’agit cependant, pour Christophe Dedieu, Président de l’association Météo Midi-Pyrénées, de tempérer ces phénomènes qui ont un degré de fiabilité de 60 à 70 %. Il y aurait des incertitudes et la situation météorologique ne serait pas encore «complètement calée» à partir de ce dimanche, selon ce passionné du temps qu’il fait. Un vent marin et un vent d’ouest devraient par ailleurs ventiler ponctuellement les températures, notamment dans la nuit de ce vendredi à samedi. Des nuits qui vont être tropicales et pénibles – du fait d’une humidité importante aussi - avec des températures nocturnes élevées supérieures à 25° dans les grandes agglomérations du sud-ouest, notamment celle de Toulouse.

Pour finir de conclure ce moment météorologique annoncé comme remarquable, des poussières de sable saharien vont remonter sur les Pyrénées du fait d’un flux de sud vigoureux et en provenance, sans doute, du Maroc. Elles devraient altérer la qualité de l’air.

Sur les réseaux sociaux, le sujet fait activement réagir, comme le scientifique Serge Zaka, docteur en agrométéorologie : "La France s'apprête à vivre l'une des (la?) canicules tardives les plus intenses jamais observées. Des valeurs dépassant les 40°C sont modélisées sur plusieurs jours (jusqu'à +12°C en pointe au dessus des normes."

En résumé :

  • il va faire très chaud dans la région Occitanie et cela va être particulièrement pénible, avec cependant des zones plus ventilées.
  • passé le 15 août, la durée d’ensoleillement et la chaleur, habituellement et progressivement, se réduit. En cela, il s’agirait là d’un phénomène exceptionnel.
  • la canicule pourrait durer si le phénomène météo s’annonçant est qualifié comme tel. Si elle dure et que le phénomène s'auto-alimente, on pourrait alors observer une montée des températures à 40°
  • parmi les différentes scenarii, une goutte froide pourrait venir rafraîchir le temps
  • des maximales allant de 35 à 39° représentent déjà une situation exceptionnelle pour une fin d’été.

Sur le reste du territoire, si canicule il y a, elle pourrait aussi sévir dans l’est, de Lyon à la Bourgogne en remontant jusqu’à l’Alsace, voire jusque dans le bassin parisien.

L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité