• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

TFC : Franck Tabanou “blessé” par les propos de son président Olivier Sadran ?

Franck Tabanou / © Pascal Pavani / AFP
Franck Tabanou / © Pascal Pavani / AFP

Selon le journal L'Equipe, le joueur du TFC n'aurait pas apprécié les propos du président du TFC cette semaine à son encontre. Ambiance !

Par Fabrice Valery

Dimanche soir, l'Olympique Lyonnais a battu le TFC 3 buts en 1. L'histoire pourrait s'arrêter là. Mais le journal L'Equipe raconte ce lundi que Franck Tabanou n'a pas apprécié les propos tenus à son encontre par le président du TFC la semaine dernière, ce qui pourrait expliquer en partie un match moyen de sa part à Lyon.

Petit retour en arrière : samedi soir, à la veille du match à Lyon, le président Sadran accorde une interview à la chaîne spécialisée L'Equipe 21. Olivier Sadran est connu à Toulouse et dans le milieu du foot pour dire ce qu'il pense. Mais, là, c'est une véritable attaque en règle contre deux de ses propres joueurs, qui auraient, selon lui, pris la grosse tête : le gardien de but Ali Ahamada après le match catastrophe contre Nice (perdu 3-4 avec un carton rouge à la clé) et surtout le milieu Franck Tabanou. 

Olivier Sadran n'a visiblement pas apprécié que son joueur "imagine" aller un jour en Equipe de France. «Il a fallu que Tabanou explique qu'il veuille aller en équipe de France, qu'il souhaiterait voir plus grand, pour ça il faudrait déjà qu'il mette des buts... (...) S'il se concentrait un peu plus, ce serait mieux, tance le président.

En version originale avec le son et l'image, ça donne ça : 
##fr3r_https_disabled##
Olivier sadran



L'Equipe rapporte ce lundi que Franck Tabanou a pris connaissance des propos de son président dimanche matin, le jour du match à Lyon, et que, selon ses proches, il en a été très affecté estimant avoir "beaucoup donné" depuis son arrivée au TFC en 2006, à l'âge de 18 ans. Bien que sous contrat avec Toulouse jusqu'en 2015, Tabanou intéresserait plusieurs clubs, dont Saint-Etienne. 

Sur le même sujet

Hérault : l'école de Montblanc près de Béziers occupée par des parents d'élèves

Les + Lus