Top 14 : "Joie", "Soulagement", le Stade Toulousain s'impose à Pau 22 à 16

Le Stade Toulousain, pourtant privé de ses internationaux et handicapé par plusieurs blessures, a remporté le match contre Pau, 22 à 16, samedi 14 novembre, lors de la 9ème journée du championnat de Top 14. 
Sofiane Guitoune, lors du match contre Pau, samedi 14 novembre.
Sofiane Guitoune, lors du match contre Pau, samedi 14 novembre. © Romain Perrocheau/AFP
Toulouse, qui n'avait plus gagné depuis le début de la période internationale automnale, a relevé la tête pour s'imposer sur le terrain de Pau (22-16) samedi, à l'occasion de la 9ème journée de Top 14. 
    
Le contexte était une nouvelle fois périlleux pour le Stade, privé de ses internationaux, mais la fébrilité aperçue ces dernières semaines s'est envolée. Une très bonne entame des Toulousains avec trois déferlantes non récompensées pour donner le la, un retour de mi-temps expéditif avec un 13-0 infligé en douze minutes aux Palois puis deux pénaltouches béarnaises volées dans les trois dernières minutes ont permis aux hommes d'Ugo Mola de l'emporter et revenir à la deuxième place au classement.
  
La Section, qui avait paradoxalement tout bien fait en première période, entre la défense initiale de sa ligne puis le réalisme d'Antoine Hastoy, a craqué après la pause, ne retrouvant pas le supplément d'âme qui lui avait permis de refaire son retard précédemment cette saison.
    
Ce second revers à domicile va obliger les joueurs de Nicolas Godignon à revoir leurs ambitions à la baisse et regarder plus attentivement ce qui se passe derrière eux. 
    
Porté par un Hastoy lucide et efficace (13 points inscrits), Pau a cru un temps pouvoir imiter les derniers adversaires de ce Toulouse diminué, surtout quand l'ouvreur pyrénéen a trouvé l'interval pour aller marquer après deux minutes de possession et 42 passes (13-3, 32e).
  
Piqué au vif, le Stade a alors haussé le ton, sans être récompensé immédiatement, en raison de fautes de mains et d'un acte d'antijeu d'Aminiasi Tuimaba, qui a retenu Yohan Huget par le maillot alors que celui-ci demandait le ballon.
Pénalité pour Zack Holmes et carton jaune pour l'ailier palois, spectateur à la reprise de la percée majuscule et gagnante de Maxime Médard (48e), qui a mis les siens devant pour la première fois (13-16). 
    
Les visiteurs se sont appuyés sur leurs cadres Iosefa Tekori, Médard et Pita Ahki pour gérer la rébellion de locaux moins brillants, une dose d'indiscipline retardant leur retour au score. 
    
Les Béarnais ont tenté un baroud d'honneur en profitant des dernières fautes toulousaines mais par deux fois, leurs lancés en touche n'ont trouvé que les contres adverses. Rageant. 

Ils ont dit

Laurent Thuery (entraîneur de la défense de Toulouse, vainqueur à Pau) : "Il y a beaucoup de joie dans le vestiaire, du soulagement aussi. Ce groupe se devait de montrer du caractère après trois matches compliqués et des résultats négatifs. L'équipe a fait preuve de caractère en jouant son rugby et en prouvant qu'on pouvait être dangereux ainsi. C'est la victoire de tout un groupe et c'est très positif. En deuxième mi-temps, on a décidé de tenir le ballon, de jouer notre rugby. C'est comme ça qu'on s'entraîne et c'est comme ça qu'on a joué. C'est bien pour le futur".

Maxime Médard (arrière et capitaine de Toulouse): "Ca faisait quelques week-ends qu'on avait du mal à mettre notre jeu en place. Après 20 minutes, on a réussi. Il y a eu du plaisir ce soir, c'est chouette. Marquer trois points juste avant la mi-temps les a fait douter. Après il nous fallait tenir le ballon. Dès qu'on y arrivait, on parvenait à jouer au ras ou au large. Et quand ils l'ont tenu, ça nous a mis en difficulté. Il fallait qu'on arrive à le conserver. Nos avants ont tenu bon, fait du bon travail. On a eu une grosse défense. C'était stressant, ce résultat fait du bien. On se trouvait des excuses bidon, là on a mis ce qu'il fallait, on a eu de bonnes attitudes".

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
stade toulousain rugby sport top 14