Toulouse : Les ambitions de Damien Comolli, le nouveau président du TFC

Publié le Mis à jour le
Écrit par Christophe Neidhardt et PJ Vergnes
TFC : conférence de presse de Damien Comolli du TFC et Olivier Sadran
TFC : conférence de presse de Damien Comolli du TFC et Olivier Sadran © Christophe Neidhardt

Damien Comolli, le tout nouveau président du TFC a convié la presse pour un échange ce mercredi 22 juillet. A ses côtés Olivier Sadran, désormais ex-président mais toujours actionnaire 

Damien Comolli le nouveau président du TFC s’est présenté à la presse ce mercredi 22 juillet. A ses côtés l’ex président du club Olivier Sadran. Un passage de relais en somme devant les micros, les partenaires et quelques invités bien connus comme le maire de Toulouse Jean-Luc Moudenc. 
Le nouveau président évoque tout d’abord les critères qui ont amené Redbird Capital à choisir Toulouse. Le fond d’investissement américain est aujourd’hui l’actionnaire majoritaire du club.
Ces critères sont au nombre de 5 : 
 
  • Importance et dynamique de la ville de Toulouse 
  • Avoir un partenaire local en l’occurrence Olivier Sadran que Redbird voulait garder au club.
  • La qualité des infrastructures (stadium - Centre de formation)
  • Potentiel du club. Grande marge de progression pour le TFC
  • Projet de formation. TFC 8eme centre de formation en France. Gros potentiel de jeunes joueurs

Le bilan d'Olivier Sadran


De son côté Olivier Sadran, est d’abord longuement revenu sur son bilan. Conscient qu’il fallait que « quelque chose évolue », le désormais ex-président du TFC (qui reste néanmoins actionnaire minoritaire à hauteur de 15%) a fait son mea culpa : « La passion n’y était plus. Ces 5-6 dernières années, il y a eu des miracles, mais aussi beaucoup d’erreurs dans le choix des entraîneurs et des joueurs » a-t-il expliqué. « Le premier responsable de la descente, c’est moi. Ma plus grande faute par rapport au TFC, c’est de n’avoir été ni dedans, ni dehors. Cette vente, je l’attendais depuis longtemps. Je suis soulagé… ».

Olivier Sadran a ensuite expliqué pourquoi les discussions avaient abouti avec Redbird Capital
« Ce qui m’a fait choisir RB c’est le sérieux de Rebird et leur connaissance du football. Notamment en s’appuyant sur la data. On a fait trop de mauvais choix dans le passé et la connaissance de Redbird en matière de joueurs et entraîneurs (en s’appuyant sur la data comme le font les Amercains) va amener un plus. » Et de s’adresser à Damien Comolli « Je suis heureux et soulagé du choix de Redbird. Je suis sûr que vous allez remonter très vite, je vous le souhaite. Je me garderai de donner des conseils. Il faut savoir partir et je laisserai Damien Comolli faire ses choix »

Les secteurs prioritaires 

Dans un échange avec la presse, Damien Comolli a – comme Olivier Sadran - éludé la question du prix de vente du TFC. « C’est confidentiel » ont-ils rappelé de concert.
Quant à l’aspect sportif, le nouveau patron du TFC a confirmé que le premier objectif est la remontée "immédiate" en Ligue 1.
« les fondations sont excellentes mais il faut veiller au progrès constant du club. Les relations avec les supporteurs, augmenter le nombre de sponsors, mettre en place une équipe compétitive, améliorer le centre de formation... tous les secteurs peuvent progresser. L’organigramme a beaucoup évolué...ça va sans doute encore bouger. Redbird a un énorme carnet d’adresses et on s’appuie dessus »
 

J’ai demandé à Patrice Garande (l’entraîneur) de fournir du jeu, du spectacle...

Damien Comolli, président du TFC

Comme pour souligner le sérieux du repreneur, Damien Comolli a rappelé que « le groupe Redbird est solide financièrement. Il y aura du recrutement et Toulouse devrait avoir le plus gros budget de Ligue 2 cette année. » Difficile de savoir à ce stade à quoi va ressembler le futur effectif du TFC en Ligue 2. Damien Comolli a juste confirmé que Max-Alain Gradel avait un accord de principe pour quitter le club et qu’il allait respecter cet engagement. Quant à Ibrahim Sangaré, il a rappelé la volonté du TFC de le garder. « Mais sans garantie, car les offres risquent d’être nombreuses… »

L’autre objectif de Redbird c’est d’augmenter les rentrées financières du club pour pouvoir réinvestir et faire grandir le TFC.
« Financièrement on n’est pas pris à la gorge. On n’est pas obligé de vendre pour être en équilibre. Redbird a donné des garanties à la LFP pour les 3 prochaines années ».
et Damien Comolli de poursuivre : « L'ambition c’est le TOP 6 en Ligue 1. Le seul objectif de temps que nous avons c’est de remonter en L1, Redbird investit sur le long terme."

Avant cela, il faudra déjà être performant en Ligue 2. Hier soir, pour son premier match amical d’avant-saison, le TFC n’a pu faire qu’un match nul 3 – 3 face à Sète (Club de national 1), dans un Stadium à huis clos. Prochain match de préparation, le 31 juillet à Saint-Gaudens, face à Pau, club de Ligue 2. Le 4 août, les Violets affronteront les Girondins de Bordeaux au stade Armandie d'Agen.
 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.