Toulouse : colis suspect à la cathédrale Saint-Etienne, un suspect arrêté

Publié le Mis à jour le

Ce vendredi 8 avril, une personne a déposé un colis dans la cathédrale Saint-Etienne de Toulouse en pleine messe. Un engin explosif artisanal a été retrouvé dans le sac laissé sur les marches de l'autel. L'auteur présumé des faits, connu par les services de police, a été interpellé à la mi-journée.

Ce vendredi 8 avril, entre 8h et 9h du matin, une personne entre dans la cathédrale Saint-Etienne de Toulouse. L'homme portant un masque et une casquette dépose un colis sur les marches de l'autel avant de prendre la fuite en courant.

Un suspect connu des services de justice 

Contrairement aux informations qui ont pu circuler, le prêtre de la cathédrale n'a pas été agressé. En début d'après-midi, un suspect de 46 ans a été interpellé à proximité de son domicile par les forces de l'ordre. Ce dernier est déjà connu des services de police et de justice pour des délits mineurs. En revanche, il était soumis depuis 2020 à une obligation de soins psychiatriques mais aurait arrêté son traitement médicamenteux depuis peu. 

Le procureur de la République de Toulouse déclare que le suspect aurait été reconnu  irresponsable lors de sa dernière condamnation. Pour l'instant, le Parquet national antiterroriste n'a pas été saisi. D'ailleurs "lors de la perquisition nous n'avons trouvé aucun élément troublant ou inquiétant qui pourrait attester d'une radicalisation religieuse ou politique", explique le procureur en charge de l'affaire. 

Périmètre de sécurité levé 

Au moment des faits, le suspect a été poursuivi par le sacristain qui a ensuite déclenché le système de sécurité et fait évacuer la trentaine de personnes présentes pendant la messe. "La messe est un lieu de paix donc forcément c'est émouvant mais il n'y a pas eu de violence ni d'agression", rassure l'abbé Simon D'Artigue. 

Un périmètre de sécurité avec de nombreux équipages de police a été déployé autour des lieux et levé à la mi-journée. L'équipe de déminage a retrouvé dans le sac un engin explosif artisanal et "amateur""sans dispositif de mise à feu"