Toulouse fait la chasse aux automobilistes mal garés

© MAXPPP
© MAXPPP

La ville de Toulouse a décidé d'agrandir la fourrière afin d'y accueillir plus de voitures. Cet aménagement doit permettre de mieux faire la chasse aux automobilistes mal garés.

Par JM avec Julie Valin

La mairie de Toulouse accentue la répression contre les mauvais conducteurs ou plutôt contre ceux qui se garent mal.
Le phénomène des voitures ventouses a pris énormément d'ampleur dans la ville rose. Les voitures ventouses sont celles qui restent stationnées plus de 7 jours au même endroit.

Parmi les mesures avancées : l'agrandissement de la fourrière et la mise en place d'une cellule de policiers municipaux chargée exclusivement de chasser les véhicules garés abusivement. Ce sont des riverains mécontents qui signalent les ventouses via la plateforme téléphonique Allô Toulouse.

Entre la première amende et l'enlèvement du véhicule, le délai moyen est d'un mois. Un travail sans fin pour ces policiers municipaux qui reçoivent une centaine de signalements de voitures ventouses par semaine.
Près de 8000 véhicules atterrissent à la fourrière chaque année. Les voitures y restent étonnement en moyenne 3 semaines avant d'être récupérées par leur propriétaire.
Les frais de fourrière varient d'une ville à l'autre et Toulouse affiche des tarifs parmis les moins chers de France.
Pour être plus efficace dans la chasse aux contrevenants la fourrière est en train d'être agrandie pour accueillir 170 places supplémentaires.

Voir le reportage de Julie Valin et Vincent Albinet
La ville agrandit la fourrière

 

Sur le même sujet

Les + Lus