A Toulouse, finie la pédagogie sur le port du masque, les amendes vont tomber

La mairie de Toulouse et la préfecture de la Haute-Garonne annoncent un durcissement s'agissant le port du masque. Les contrevants seront verbalisés. L'amende est de 135 euros. 

Contrôle de police à Toulouse
Contrôle de police à Toulouse © MaxPPP. @NSaintAffre
Depuis le 5 août dernier, le port du masque est obligatoire dans certaines zones de la ville rose. Jusqu'à présent, les contrevants s'exposaient uniquement à un rappel à l'ordre. La mairie de Toulouse et la préfecture de la Haute-Garonne durcissent le ton et annoncent une "tolérance zéro".

A partir du vendredi 14 août, des contrôles vont être effectués par les forces de l'ordre. Les contrevants seront verbalisés et sanctionnés par une amende de 135 euros.

Ce durcissement fait suite à une regain de l'épidémie. La courbe du nombre de contaminations est de nouveau à la hausse. La progression concerne particulièrement les jeunes. Or, à Toulouse, les zones visées par l'obligation de porter un masque sont (principalement) situées sur bord de Garonne. Il s'agit de lieux fréquentés par une population de moins de 30 ans. 
 
Le tour de vis des autorités locales s'explique également par la volonté d'éviter absolument un reconfinement. Ce scénario reste hypothétique. Mais il n'a rien de virtuel puisque Toulouse Métropole, la préfecture de la Haute-Garonne et l'Agence Régionale de Santé travaillent à l'élaboration d'un plan permettant de confiner Toulouse et sa métropole en cas de "seconde vague" épidémique.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société déconfinement