Toulouse : le Gilet jaune "libre" Benjamin Cauchy candidat aux Européennes avec Nicolas Dupont-Aignan

Publié le Mis à jour le
Écrit par Fabrice Valery

Le Toulousain était déjà proche de Debout La France comme nous l'avions révélé dès le mois de novembre 2018.

Pour une surprise, c'est raté. Le Toulousain Benjamin Cauchy, leader des "Gilets jaunes libres", après avoir tenté au début du mouvement de s'imposer comme porte-parole des Gilets jaunes dans la région toulousaine, a annoncé ce jeudi soir dans une interviewe au Parisien qu'il sera candidat sur la liste de Nicolas Dupont-Aignan (DLF) aux élections européennes en mai. 

Encarté à DLF

Pas de surprise, car cette annonce est dans la droite ligne de ce que France 3 Occitanie avait révélé dès novembre 2018 alors que le "leader" Gilet jaune tentait de prendre la tête du mouvement. Nous révélions notamment son passé politique d'élu local UMP avant de confirmer qu'il était encarté à Debout la France, le mouvement de Nicolas Dupont-Aignan.
Ce qui pourrait apparaître donc comme un ralliement de dernière minute est en fait un travail de longue haleine pour ce cadre de 38 ans qui, évincé du mouvement des Gilets jaunes, a créé les "Gilets jaunes libres", lui permettant d'être un porte-voix et que l'on a plus vu ces derniers mois sur les plateaux télé à Paris que dans les manifestations. 

Des contact avec l'ultra-droite

Nous révélions également que Benjamin Cauchy était proche de l'Union Corporative pour le Défense et l'Entraide Languedocienne (UCODEL). Le "gilet jaune" avaient eu des contacts avec des représentants de ce groupe d'ultra droite. L'UCODEL se revendique comme un groupuscule "nationaliste" et dément toute inclinaison "néo-nazie".