Toulouse : la mairie recherche des assesseurs pour le second tour des élections régionales et départementales

A Toulouse, en Haute-Garonne, la Ville cherche des assesseurs pour tenir les bureaux de vote du second tour des élections régionales et départementales. Plus de 150 volontaires manquent à l'appel. Les candidatures peuvent être déposées sur le site internet de la mairie.

Toulouse - 1.100 assesseurs sont nécessaires pour faire fonctionner les 263 bureaux de votes - archives.
Toulouse - 1.100 assesseurs sont nécessaires pour faire fonctionner les 263 bureaux de votes - archives. © LOIC VENANCE / AFP

Les assesseurs désertent les bureaux de vote de Toulouse pour le second tour des élections régionales et départementales. Un phénomène "logique" selon Sacha Briand, adjoint au maire en charge des élections. "Certains assesseurs répondent présents pour soutenir leur candidat. Si ce dernier n'est plus là au second tour, les volontaires ne sont plus enclin à revenir".

L'adjoint au maire compte sur l'investissement des candidats aux Départementales. Selon lui, ce sont à eux de "mobiliser leurs sympathisants".

Nous avons une situation atypique où deux scrutins se déroulent en même temps. Certaines familles politiques ne seront pas présentes au second tour et certains candidats dans de nombreux cantons n'ont pas de base militante. C'est normal que ce soit difficile de trouver des assesseurs.

Sacha Briand, adjoint au maire chargé des élections

Même si à l'heure actuelle, entre 150 et 200 volontaires manquent à l'appel, Sacha Briand, adjoint au maire chargé des élections locales l'assure : "Il n'y aura aucune fermeture de bureaux. Nous avons toujours réussi à trouver le nombre suffisant d'assesseurs. Il n'y a aucune raison que l'on n'y arrive pas cette fois-ci encore"

A Marseille, 34 bureaux de vote n'ont pas pu ouvrir dimanche matin pour le premier tour des élections, faute d'assesseurs, soit 2% des établissements.

1.100 assesseurs répartis sur les 263 bureaux de vote toulousains

Un président, un secrétaire et deux assesseurs sont nécessaire à l'ouverture d'un bureau de vote. Avec 263 établissements ouverts pour organiser le scrutin à Toulouse, 1.100 assesseurs doivent être recrutés par la mairie. Au premier tour des élections, aucune difficulté majeure n'a été rencontrée. « Je ne peux pas dire qu’il y avait aucun manque, mais on s’en est bien sorti », rapporte Sacha Briand. 

Pour le second tour, "tous les électeurs de Toulouse peuvent candidater", précise Sacha Briand. La mission est volontaire et n'est pas rémunérée. Les bénévoles peuvent s'inscrire sur le site internet de la mairie.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections départementales 2021 politique élections élections régionales 2021 société