Tarn : la société CGX AERO lauréate du concours national d'innovation pour un projet d'aéroport digital durable

La société tarnaise CGX AERO, spécialisée dans la gestion de l'information aéronautique, a remporté le concours national d'innovation 2023 lancé par l'Etat. Son projet SMARTHUBPORT est une modélisation digitale d'un aéroport au service du développement durable et du territoire.

La société tarnaise CGX AERO, spécialisée dans la gestion de l'information aéronautique, a remporté le concours national d'innovation 2023 lancé par l'Etat. Son projet SMARTHUBPORT est une modélisation digitale d'un aéroport au service du développement durable et du territoire. 

"On s'est rendu compte qu'il manquait une capacité de fusionner toutes les dimensions d'analyse qui permettent de prendre des décisions sur les scénarios d'évolution d'un aéroport, explique Marc Chiesa, PDG de CGX AERO, cabinet de conseil et d'ingénierie aéroportuaire basé à Castres et à Labège en Haute-Garonne. Il y a 10 dimensions sur lesquelles on peut travailler. L'idée c'est d'agglomérer ces dimensions pour valoriser le développement de l'aéroport. On prend en compte la sécurité des opérations, l'environnement, la capacité, le territoire, le développement au travers de l'avion électrique, l'avion hydrogène etc ou le remplacement par d'autres usages comme le drone ou le "flying taxi", l'avion sans pilote qui transporte quand même des passagers".

Calculer l'empreinte carbone

On le traduit par un jumeau numérique c'est-à-dire une représentation visuelle de l'aéroport en 3D : "pas celui dans lequel on se balade sur son ordinateur pour voir l'aéroport et les boutiques qu'il y a mais sur le fonctionnement de l'aéroport et les résonances qu'il peut y avoir sur son territoire et sa zone de chalandise" précise Marc Chiesa.

Le bruit et l'émission de particules fines qui posent question aujourd'hui sont par exemple pris en compte. Ce modèle va montrer comment, selon les décisions, ces données peuvent évoluer, être comptabilisées. Calculer l'empreinte carbone des aéroports et même leur empreinte écologique plus globalement, tel est l'enjeu. Chaque aéroport-client pourra essayer différents scénarios et connaître l'impact des décisions prises en matière de pollution atmosphérique, de réchauffement ou de nuisances sonores... Des données hautement stratégiques dans le contexte actuel.

Tableau de bord environnemental

CGX va "ingérer" l'environnement descriptif, géographique de chaque aéroport. Elle va intégrer les routes qui l desservent et permettent d'en repartir, l'architecture des pistes, le type de flottes et d'avions qui interagissent dessus, faire rejouer les trafics d'avions des années précédentes. Tout un environnement géographique avec un tableau de bord environnemental qui va calculer des paramètres par rapport aux populations, à la qualité de l'air, etc.

Qui va en bénéficier ? "Nous, en tant que cabinet de conseil et d'ingénierie aéroportuaire, pour pouvoir donner des avis circonstanciés à nos clients, ça va énormément nous servir le fait de modéliser plusieurs scénarios et d'apporter des éléments qualitatifs, explique le PDG de CGX AERO. Le deuxième usage, ça peut être l'aéroport lui-même, ça peut être une délégation de service public donc des groupes comme Vinci ou Eiffage majoritaires au capital, ça peut être une CCI ou des aéroports établis en société privée ou encore l'Etat qui possède l'aéroport et peut y avoir un intérêt".

Innovation

L'objectif de l'aéroport digital SMARTHUBPORT est d'apporter de mesurer et quantifier les sonnées pour une prise de décision éclairée. D'après Marc Chiesa, il peut permettre de prendre les décisions les moins impactantes d'un point de vue environnemental, sociétal et économique. Une région ou un Etat pourraient obtenir des éléments de réponses à des questions telles que : quels sont les nouveaux usages possibles ? Comment les anticiper, les mettre en oeuvre ?

"Aujourd'hui vous avez des aéroports en France qui sont clairement impactés par l'interdiction d'exploiter des services aériens de passagers lorsque le trajet est assuré par le train en moins de 2h30 donc la ville tombe. La question c'est : qu'est-ce que je fais ? Est-ce que je peux reconvertir mon aéroport sur les nouveaux usages ou est-ce que je peux me réinventer différemment ou la vie de mon aéroport est-elle condamnée ?", poursuit-il.

CGX AERO est lauréate du concours national d'innovation lancé par l'Etat, orchestré par BPI France. Son PDG a reçu le prix au théâtre du Châtelet à Paris ce mardi 4 juillet. Au-delà de la reconnaissance de la qualité du travail accompli, ce prix représente une subvention et une avance remboursable de 640.000€ pour un total d'1,8 million d'investissement. Des clients sont déjà intéressés en Afrique, en Asie et en France aussi.