Toulouse : "le métro, la rocade, tout est saturé. La solution, c'est une gare !" réclament les habitants du Nord toulousain

Publié le

Les habitants de Lespinasse, située dans la banlieue nord de Toulouse, veulent profiter des travaux de doublement des voies pour le TGV pour obtenir la création d'une halte ferroviaire. La solution pour ces habitants qui mettent près d'une heure pour rejoindre le centre-ville de Toulouse.

À peine 13 kilomètres séparent Lespinasse du centre de la ville rose. Mais les déplacements d'une commune à l'autre s'apparentent, pour les habitants de cette petite commune située au nord de Toulouse, à un véritable calvaire. Il faut en moyenne 50 minutes pour effectuer le trajet. "Ma femme travaille à la préfecture. Elle prend sa voiture jusqu'au métro La Vache puis monte dans des rames qui sont déjà bondées. Elle met exactement 54 minutes là où elle pourrait mettre trois fois moins de temps" raconte Christophe Duffrechou du collectif citoyen "Lespinasse, une halte sinon gare !".

Les habitants du nord de Toulouse et les "bouchons perpétuels"

"Cette situation est inadmissible ! tempête le maire de Lespinasse, Alain Alençon. D'autant plus qu'avec la mise en place de la ZFE et malgré les aides, les personnes les plus défavorisées qui habitent en banlieue toulousaine, sans voiture ne pourront plus se rendre à Toulouse."

Selon l'élu, avec 30 000 véhicules jours sur l'A9 et 20 000 sur la RN 63, les habitants du Nord de Toulouse connaissent des "bouchons perpétuels". "Que ce soit la rocade ou le métro, tout est saturé" déplore Christophe Duffrechou.

Samedi 25 juin, les membres du collectif citoyen "Lespinasse, une halte sinon gare !", de l'association Rallumons l'Etoile et plusieurs maires des communes voisines se sont mobilisés pour mettre en avant leur solution : la création d'une halte ferroviaire à Lespinasse.

Absence de volonté politique

"La problématique avec l'explosion démographique concerne toute la banlieue nord de Toulouse, estime Alain Alençon. Une étude rendue publique en septembre 2021 montre que les travaux ne coûteraient que 4 millions d'euros et bénéficieraient à pas moins de 1500 passagers."

Une réalisation à effectuer maintenant ou jamais puisque des travaux vont être prochainement engagés pour doubler les voies du TGV. "Nous nous sommes mobilisés afin que l'ensemble des collectivités et décideurs concernés, que ce soit la Métropole ou la Région, se mettent enfin autour d'une table et fassent avancer le dossier, ajoute le maire de Lespinasse. Tous les élus affirment être favorables au projet, mais rien ne bouge. Pour ma part, malgré plusieurs demandes, je n'ai toujours pas obtenu de rendez-vous avec Carole Delga..."

Un manque criant de volonté politique qui a du mal à passer pour Alain Alençon, surtout lorsqu'une nouvelle taxe vient d'être créée pour financer le projet GPSO (Ligne à grande vitesse entre Toulouse et Bordeaux : "nous sommes bons à payer, mais sans pouvoir bénéficier de cet équipement. Nous ne voulons pas être condamnés à regarder passer le train !"