Toulouse : le premier observatoire astronomique de France 100% étudiants a besoin de vous pour voir le jour

L'association UPS in Space, porteur de projet du 1er observatoire astronomique de France 100% étudiants, lance une campagne de financement participatif. Programmée à partir de ce mardi 12 octobre 2021, son objectif est de compléter le financement du télescope principal.

Le premier observatoire astronomique piloté à 100% par des étudiants devrait voir le jour en 2023. Il sera installé sur le toit de la future Maison des Étudiants et des Personnels de l’Université Toulouse III de Paul Sabatier. Le projet créé par UPS in Space , association d'étudiants qui veut proposer au grand public d’appréhender l’astronomie en pratiquant simplement. 

Soutenue par plus de 50 scientifiques et accompagnée financièrement par l'université Paul Sabatier, l'association UPS in Space lance une campagne de financement participatif afin de finaliser l'achat du télescope principal.

Aujourd’hui, le projet est financé à 60% sur un budget total de près de 250 000 €. "Nous lançons une campagne de financement participatif pour compléter le budget. On demande donc une participation citoyenne pour le financement de l’instrument principal, le télescope principal de l’observatoire. Si cette campagne de crowdfunding est un succès et bien l’observatoire verra bien le jour en 2023", déclare Daniel Chrétien, membre de l'association UPS in Space et porteur du projet de l'observatoire astronomique.

L’œil d’astéria sera le télescope principal de l’observatoire. Il fait 500 mm de diamètre et servira à récolter des données pour collaborer avec les observatoires professionnels. C'est une collaboration entre amateurs et professionnels.

Daniel Chrétien, association UPS in Space

En plus du télescope principal, il y aura deux autres télescopes secondaires, "un dédié à l’astrophotographie et l’autre pour étudier le soleil. Cela nous permettra d’étudier le ciel, de jour comme de nuit, grâce à des filtres", confie Daniel Chrétien

Le téléscope solaire sera plus adapté pour recevoir des scolaires dans la journée. Et puis le soleil est une étoile absolument passionnante, donc on pourra l’étudier en détail.

Daniel Chrétien, association UPS in Space

D’autres instruments, comme des lunettes et autres accessoires d’imageries, caméras, spectroscopes seront utilisés dans l'observatoire pour recueillir des données.

Étude des objets célestes

L'intention est de transmettre le savoir en astronomie, le savoir-faire en observation astronomique et sensibilser le public, ainsi que les scolaires, aux sciences et à la démarche scientifique.

Ce projet d'observatoire astronomique a débuté en 2015 et "l'objectif est de faire découvrir l'astronomie à tout le monde""On souhaite l’ouvrir aux étudiants, aux scolaires et au grand public de manière générale par la suite", confirme Daniel Chrétien.

Piloté à 100% par des étudiants, il sera à disposition des étudiants toulousains pour réaliser des observations et études.

Cet observatoire astronomique devrait séduire les admirateurs d'étoiles, de nébuleuses, de planètes, d'exoplanètes ou autres astéroides et galaxies.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
espace culture sciences astronomie