• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Toulouse : “Les Garibaldiens” rendent hommage à Silvio Trentin

Silvio Trentin est mort en détention en Italie en 1944 / © Bulletin Municipal de Toulouse 1944
Silvio Trentin est mort en détention en Italie en 1944 / © Bulletin Municipal de Toulouse 1944

L'association "Les Garibaldiens" organise samedi 30 avril à 11h une cérémonie en hommage à leur compatriote italien, Silvio Trentin, résistant célèbre, mort en 1944. La cérémonie aura lieu au 46 rue du Languedoc, là où s'ouvrait la librairie de ce résistant antifasciste.

Par Michel Pech

L'association "Les Garibaldiens" organise cette cérémonie avec dépôt de gerbes devant le 46 rue du Languedoc, là où se trouvait la librairie de Silvio Trentin. 

Silvio Trentin, résistant antifasciste
Selon l'historien Paul Arrighi, la montée du fascisme en Italie, puis la guerre, vont servir de cadre à l'engagement politique de Silvio trentin.
Universitaire, juriste, homme politique, combattant, Européen, il fut tout cela à la fois.
Son opposition à l’oppression le conduit à quitter l’Italie pour la Gascogne en 1926, puis Toulouse où il ouvre une librairie. Celle-ci, 46 rue du Languedoc, devient vite un foyer ouvert aux idées progressistes. Son soutien aux républicains espagnols l’amène à se rendre à plusieurs occasions à Barcelone. La deuxième guerre mondiale survient et son engagement devient résistance. Il soutient, organise, théorise la Résistance ; son organisation – Libérer et Fédérer – sera un mouvement original de reconquête de la liberté dans le Sud de la France.
Mais la lutte a lieu aussi en Italie et Silvio Trentin ne peut pas ne pas y participer. Il retourne dans son pays, il combat, il est fait prisonnier. Il meurt en détention en 1944.
© Radici
© Radici




Sur le même sujet

Lozère : 600 pilotes pour le Trèfle lozérien entre Causses, Gorges du Tarn et Aubrac

Les + Lus