Toulouse : le malaise général des salariés de la clinique Croix du Sud

les salariés de la clinique Croix du Sud en grève ce lundi / © Stéphanie Bousquet/FTV
les salariés de la clinique Croix du Sud en grève ce lundi / © Stéphanie Bousquet/FTV

La clinique Croix du Sud est touchée depuis ce lundi par un mouvement de grève, à l'appel de l'ensemble des syndicats. 1 an après son ouverture, les salariés dénoncent une dégradation de leurs conditions de travail et le manque de personnel récurrent dans tous les services. 

Par Claire Sardain

100% de grévistes au bloc opératoire et dans les services de facturation, la clinique Croix du sud est touchée depuis ce lundi par un mouvement de grève, qui touche l'ensemble du personnel soignant et administratif. 
La Clinique Croix du Sud a ouvert ses portes il y a tout juste un an. Née du regroupement de la clinique St-Jean- Languedoc et de la clinique du Parc, l'établissement passe quelques semaines plus tard sous le contrôle du groupe Ramsay, le groupe qui détient aussi la clinique de l'Union. 

Des conditions de travail dégradées 

Dès son ouverture, et selon les représentants syndicaux,  le personnel de la Clinique Croix du Sud a dû faire face à des conditions de travail dégradées.
Le matériel est vétuste car récupéré dans les deux autres établissements et il manque déjà du personnel pour s'occuper des malades et faire le ménage. 

Au bloc opératoire 50% du personnel sont des intérimaires. Il y a beaucoup de turn over, nous confie Brigitte Jourda, représentante syndicale CFDT

Un refus d'augmentation met le feu aux poudres 

Jeudi dernier, les salariés apprennent une nouvelle qui va faire déborder le vase. La direction de l'établissement annonce qu'elle n'appliquera pas la revalorisation salariale de 5 centimes d'euros par heure, prévue par la fédération hospitalière du secteur privé. 
Il n'en fallait pas plus pour mettre le feu aux poudres et déclencher le mouvement de grève. 

14 pages de revendications

Estimant avoir déjà fait beaucoup d'efforts depuis un an, les représentants du personnel se réunissent en intersyndicale. Une délégation a été reçue ce lundi par la direction. Elle a remis un document qui compte pas moins de 14 pages de revendications. Un véritable cahier de doléances, qui reprend tous les points de tension depuis l'ouverture de la clinique. 
Outre l'amélioration des conditions de travail et la reconnaissance de leurs efforts, les salariés réclament une augmentation des salaires et des embauches. 

L'assemblée générale de ce lundi a rassemblé quelques 200 personnes sur les 650 que compte l'établissement. 
En attendant l'ouverture de négociations avec la direction, le mouvement de grève illimité a été reconduit. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus