Toulouse : même pendant le confinement, France Nature Environnement appelle à agir contre la pollution lumineuse

France Nature Environnement Midi-Pyrénées ne désarme pas. En plein confinement, l'association propose de dénoncer la pollution lumineuse, en prenant des photos depuis nos fenêtres, du 20 au 26 avril 2020, après 23 heures. 

La pollution lumineuse vue du ciel : et à côté de nous ?
La pollution lumineuse vue du ciel : et à côté de nous ? © MaxPPP
Et si le confinement, avec le silence et la meilleure qualité de l'air qui l'accompagnent, était la période idéale pour se poser les bonnes questions sur nos pratiques ?

Depuis 2017, l'association environnementale FNE (France Nature Environnement) et son antenne de Midi-Pyrénées protestent contre la pollution dite lumineuse. Ces lumières inutiles qui brillent la nuit dans les vitrines de magasins, sur les monuments, dans les rues sur-éclairées... Elles sont très coûteuses en électricité bien sûr, mais elles sont aussi gênantes, et même une menace pour la biodiversité. Elles représentent en outre une barrière entre nous et les étoiles.

Du 20 au 26 avril 2020, la FNE Midi-Pyrénées nous propose donc de photographier, depuis nos fenêtres, la pollution lumineuse près de chez nous et d'envoyer ensuite les photos, avec signalement, sur le site Sentinelles de la nature ou via un post sur les réseaux sociaux avec le #oùsontlesétoiles. "L'objectif de cette action c'est de mieux identifier les différentes sources de pollutions et de questionner notre utilisation de la lumière", précise la FNE. Qui rappelle que jeudi 23 avril, c'est la nouvelle lune et donc l'occasion, peut-être, d'observer quelques étoiles filantes...
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement pollution
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter