Toulouse : pour investir ses nouveaux murs, la Dynamo a besoin d'une “participation citoyenne”

Sur les lieux de la future Dynamo / © K. Pellat
Sur les lieux de la future Dynamo / © K. Pellat

Le club-concert toulousain faisait visiter ce mercredi pour la première fois l'ancien cinéma du faubourg Bonnefoy qui va désormais l'abriter. Mais pour mener le projet à bien, il faut trouver 600.000 euros.

Par Fabrice Valery

Sauvée La Dynamo ? Sans doute, après la solution trouvée mi-février : le club-concert toulousain, qui doit quitter ses actuels locaux de la rue Amélie, va rejoindre les murs de l'ancien cinéma "Le Cinéo" du faubourg Bonnefoy. Mais pour cela, La Dynamo a besoin d'un important soutien financier : 600.000 euros sont à trouver pour mener à bien le projet.

La Dynamo va s'installer dans cet ancien cinéma / © K. Pellat / France 3
La Dynamo va s'installer dans cet ancien cinéma / © K. Pellat / France 3

Ce mercredi l'équipe avait convié des partenaires et la presse à une première visite des lieux : pour l'instant l'ancien cinéma désaffecté, qui fut un temps squatté, ne ressemble pas vraiment à une salle de concert. Mais le projet est tentant : deux espaces de 300 places maximum, "pour garder l'esprit de La Dynamo", explique l'équipe, et situés non-loin du centre-ville. 

Dans l'ancien cinéma désaffecté / © K. Pellat / France 3
Dans l'ancien cinéma désaffecté / © K. Pellat / France 3

Cette visite était surtout l'occasion de (re)lancer un "appel à la citoyenneté" et à la générosité pour réunir la somme nécessaire aux travaux. Les "citoyens" peuvent donc devenir membre de l'association des amis de la Dynamo pour 10 euros ou bienfaiteur pour un peu plus. Des aides sont attendues également des collectivités, mairie, département, région... Pour regrouper ces fonds et entreprendre les travaux, La Dynamo a monté une structure coopérative. 

Maintenant le temps presse : le bail doit être rapidement signé avec le propriétaire des murs mais surtout dès avril, la résidence hôtelière installée au-dessus des actuels locaux de la salle de concert ouvrira ses portes. C'est cette incompatibilité entre ces deux activités qui a bien failli condamner La Dynamo. Sauvée, oui, mais encore un peu en sursis. 

Vidéo : le reportage de Karine Pellat et Thierry Villéger
La nouvelle "Dynamo".


Sur le même sujet

toute l'actu musique

Réactions d'usagers des finances publiques de l'Hérault

Les + Lus