Toulouse : pour le quatrième jeudi consécutif, les salariés du 115 sont dans la rue

Encore une fois, les salariés de la veille sociale en Haute Garonne réclament un plan d'urgence pour ne plus laisser personne à la rue. Ce jeudi matin, une centaine de personnes s'est réunie pour un pique-nique solidaire et un court blocage de l'avenue Etienne Billières.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Ces salariés du 115, du Pôle d'Accueil d'information et d'orientation et de l'Equipe  mobile sociale et de santé ont été rejoints par des militants d'associations.
Une centaine de personnes s'est donc rassemblé devant la veille sociale en fin de matinée. Couchés en travers de l'avenue Etienne Billières, ils ont bloqué la circulation durant une dizaine de minutes.
C'est le quatrième jour de grève pour ces salariés en 1 mois.
Ils réclament un plan d'urgence.
Ils ne comprennent pas pourquoi ils doivent renvoyer chaque nuit à la rue 250 personnes à Toulouse, dont des femmes avec enfants.
Ces services sont sous la tutelle de l'Etat et de la Mairie de Toulouse.

Une délégation doit être reçue vendredi après-midi à la Préfecture.