Cet article date de plus de 3 ans

Toulouse : le projet de golf 9 trous à Ginestous bientôt abandonné ?

INFO FRANCE 3 - Malgré des travaux engagés, un budget important et un projet porteur pour ce sport, la Ligue Midi-Pyrénées de Golf a décidé "la mort dans l'âme" de jeter l'éponge et de mettre fin à son projet de golf 9 trous à Ginestous. Explications.
© MaxPPP
"Les gens du quartier préfèrent les Roms à un golf". Charles Gandia, président de la Ligue d'Occitanie de golf ne décolère pas. Il vient d'écrire au maire de Toulouse pour lui annoncer, et c'est une info de France 3, que le bureau directeur de la ligue régionale a décidé de "mettre fin à notre projet de construction du golf de Ginestous"

Cette décision est irrévocable, prise la mort dans l'âme, indique à France 3 Charles Gandia, sauf si la mairie de Toulouse parvient à régler le problème du vandalisme sur le chantier et des menaces physiques, mais honnêtement, je ne vois pas comment arrêter cela. 


Depuis le début du chantier, au printemps 2017, le site a été la cible de nombreuses dégradations : clôtures abîmées, piquetage des fondations du futur bâtiment arrâché, vol de matériel et de gasoil... "Ce qui a fait déborder le vase, explique le président de la ligue régionale, ce sont les menaces physiques à l'encontre des ouvriers sur le chantier"

Dans un courrier adressé aux comités des quartiers concernés, le président de la Ligue de golf désigne la responsabilité d'une association dite "Assemblée des Sept Deniers" et de "zadistes de Toulouse" qui opérent de nuit et distribuent également des tracts appelant à l'arrêt des travaux par tous les moyens"avec la collaboration des commerçants des Sept Deniers et de Sesquières". 

Cela fait 8 ans que nous portons ce projet, explique-t-il à France 3, mais il suffit d'une poignée d'individus qui nous reproche soit-disant d'avoir chassé les pauvres pour mettre des riches. Ils ne comprennent rien


Porté par la ligue régionale, le golf 9 trous doit être livré en 2019. Pour libérer les terrains, les camps illégaux de Roms ont été démantelés. Le projet ne fait pas l'unanimité, loin de là. Mais la Ligue annonce aujourd'hui vouloir jeter l'éponge après 70 à 80 000 euros de vols et de dégradations. Le bureau directeur de la ligue régionale attend maintenant la réponse du maire de Toulouse pour officialiser l'abandon du projet. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
golf sport