Toulouse : mobilisation au Capitole pour le nouvel hommage à Samuel Paty ce mercredi

La mairie de Toulouse a décidé de colorer la façade du Capitole en bleu blanc rouge ce mercredi soir en hommage au professeur décapité. Les citoyens présents ont longuement applaudi Samuel Paty.

Le Capitole en bleu blanc rouge en hommage à Samuel Paty
Le Capitole en bleu blanc rouge en hommage à Samuel Paty © D.Condé/FTV
Les couleurs de la France éclairent la façade du Capitole à Toulouse. La mairie veut rendre hommage à Samuel Paty, ce professeur des Yvelines assassiné et décapité vendredi 16 octobre près du collège où il enseignait. Une minute de silence devait être observée ce mercredi sur la place du Capitole en mémoire de l’enseignant mais c'est finalement une minute d'applaudissements qui a eu lieu comme on peut le voir sur les images de notre journaliste sur place.
"Être présent, c'est témoigner qu'on n'est pas d'accord avec ce qui s'est passé, explique une grand-mère qui est venue avec ses petites-filles. On leur a expliqué qu'en France, on a la liberté d'expression, la liberté de penser et qu'on soit catholique, protestant, islamiste, c'est pas pour ça qu'on doit être radical et qu'on a le droit d'exister sans mettre notre vie en danger quelle que soit la personne en laquelle nous croyons, même si on est athée".
 
Les participants ont dit leur volonté de défendre la liberté d'expression et les enseignants de l'école de la République.
Les participants ont dit leur volonté de défendre la liberté d'expression et les enseignants de l'école de la République. © Régis Guillon / France 3 Occitanie


"On vient en soutien par rapport aux victimes de cette monstruosité", dit une des participantes. "C'est l'attaque de l'école, d'un enseignant qui essayait de faire un travail intelligent, affirme une autre. C'est quelque chose qu'il faut défendre. Si on ne se défend pas, c'est la fin de l'idée d'une certaine diversité et de la liberté d'expression. Et il faut défendre les enseignants dans l'exercice de leur métier", ajoute-t-elle. 

Dimanche déjà des Toulousains s’étaient rassemblés à l'appel de syndicats et d'associations pour Samuel Paty et pour la liberté d'expression.


Ce mercredi des caricatures de Charlie Hebdo ont été également été projetées sur la façade de l'hôtel de région.
Des caricatures de Charlie Hebdo projetées sur la façade de l'hôtel de Région à Toulouse
Des caricatures de Charlie Hebdo projetées sur la façade de l'hôtel de Région à Toulouse © O. Debacker/FTV


Un hommage national à Samuel Paty a eu lieu à la Sorbonne à 19h30. Selon l'Elysée, le président Emmanuel Macron a remis la Légion d'honneur à titre posthume à l'enseignant, en présence de sa famille.

Samuel Paty désigné comme une cible sur les réseaux sociaux

Samuel Paty avait été visé par une polémique après avoir montré à ses élèves de 4ème des caricatures de Mahomet lors d’un cours sur la liberté d’expression.  "Il est aujourd'hui clair que le professeur a été nommément désigné comme une cible sur les réseaux sociaux" par le parent d'élève Brahim C. et Abdelhakim Sefrioui "au moyen de manoeuvres et d'une réinterprétation des faits", a résumé le procureur antiterroriste, Jean-François Ricard.

L'assassinat de Samuel Paty s'inscrit dans un "contexte d'appels aux meurtres" lancés depuis la republication des caricatures de Mahomet par Charlie Hebdo début septembre avant l'ouverture du procès des attentats de janvier 2015 à Paris, a également indiqué mercredi le procureur antiterroriste.
 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
hommage société terrorisme faits divers