Toulouse teste l'extinction des feux sur la rocade

Pendant quatre nuits, une partie de la rocade toulousaine a été plongée dans le noir pour les besoins d'une expérimentation. Cette étude servira à décider du renouvellement de l'éclairage du périphérique. Les automobilistes sont plutôt partagés sur l'expérience...

Une portion du périphérique toulousain a été éteinte pendant 4 nuits pour cette expérimentation.
Une portion du périphérique toulousain a été éteinte pendant 4 nuits pour cette expérimentation. © Emmanuel Fiillon / France 3 Midi-Pyrénées
Pendant quatre soirs, une partie de la rocade toulousaine a pris des allures d'autoroute en pleine nuit. Tous les lampadaires ont été éteints entre Le Palays et Lalande. Seules les entrées et les sorties sont restées allumées. Une expérimentation grandeur nature qui doit aider les services de l'Etat à choisir quel éclairage installer à la veille de la modernisation de l'ensemble de l'éclairage des voies rapides urbaines. Tous les automobilistes n'ont pas été convaincus par l'essai.

Des experts de l'éclairage sont venus sur les bords de la rocade. Ils vont dresser une carte de luminance pour évaluer le taux d'éblouissement des conducteurs quand ils sont plongés dans le noir.
Pour la direction des routes du Sud-Ouest, cette étude vise trois objectifs principaux :Le bilan de cette expérimentation sera rendu public fin 2015. Si l'extinction totale de la rocade est décidée, les 5 000 lampadaires du périphérique toulousain pourraient s'éteindre début 2016.

Les explications en vidéo de Stéphanie Bousquet et Emmanuel Fillon :
durée de la vidéo: 01 min 50
Expérimentation sur l'éclairage de la rocade toulousaine


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
routes économie transports
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter