Toulouse : des usagers d'Air France saisissent la justice contre une pratique illégale de la compagnie

L'affaire sera plaidée le 3 novembre 2016, devant le tribunal d'instance de Toulouse. / © France 3
L'affaire sera plaidée le 3 novembre 2016, devant le tribunal d'instance de Toulouse. / © France 3

Des usagers toulousains d'Air France dénoncent une pratique illégale et contraire aux conditions générales de vente de la compagnie. Quand un voyageur rate son vol aller, il perd également son billet retour et doit racheter une place, sans être remboursé. L'audience aura lieu le 3 novembre. 

Par Marie Martin

Qui n'a jamais raté son avion ?
Le cas, en effet, n'est pas rare. Ce qui l'est davantage, c'est de louper son vol aller et se voir annuler son vol retour.

C'est ce qui est arrivé à deux usagers de la compagnie Air France qui, ayant manqué leur vol aller pour Paris, se sont débrouillés pour y parvenir quand même par un autre moyen. 
Problème : quand ils ont voulu prendre leur vol de retour à Toulouse, billets en main, la compagnie leur a expliqué que leurs places sur ce vol n'existaient plus. Et qu'ils devaient réserver deux nouvelles places. En l'occurrence sur le même vol que celui préalablement réservé et payé !

Maître Stella Bisseuil, avocate au barreau de Toulouse, dénonce cette pratique qu'elle juge contraire aux conditions générale de vente de la compagnie Air France. 
Après une première plainte d'un usager, il y a quatre ans, Air France avait modifié ses conditions. Elle s'engageait dès lors à ce que, en cas de non-utilisation du vol aller, celui de retour ne soit pas annulé (et revendu à un autre passager) mais en spécifiant toutefois que la compagnie pouvait procéder à un réajustement tarifaire (comprendre, supplément à payer pour le voyageur).

Or, selon maître Bisseuil, la compagnie française continue d'appliquer l'ancienne méthode. 
Le tribunal d'instance de Toulouse a donc été saisi. Les plaignants demandent le remboursement de leurs billets, ainsi que 3 000 euros chacun de dommages et intérêts.
L'audience aura lieu le 3 novembre 2016. 

Sur le même sujet

Meurtre de Priscillia à Estagel : un jeune homme de 18 ans en garde à vue

Les + Lus