Tué d'une balle dans la tête, Hugo victime collatérale d'un règlement de compte lié au trafic de drogue : quatre interpellations

Quatre personnes ont été interpellées depuis le 10 octobre 2023 dans l'enquête sur la mort d'Hugo, 18 ans, blessé mortellement par balles fin août à Pibrac, près de Toulouse (Haute-Garonne). Le jeune homme serait la victime d'un règlement de compte lié à un trafic de drogue auquel il n'était pas mêlé.

Les investigations semblent s'accélèrer un mois et demi après le décès du jeune Hugo, 18 ans, tué à Pibrac, près de Toulouse, en Haute-Garonne, dans la nuit du 25 au 26 août 2023. Plusieurs interpellations ont eu lieu ces jours-ci selon nos confrères de la Dépêche du midi.

Les 10 et 11 octobre 2023, deux jeunes filles et un garçon ont été interpellés par les policiers de l'Office antistupéfiants de la police judiciaire de Toulouse. Un quatrième homme l'a été ce lundi 16 octobre 2023. 

C'est bien une affaire de trafic de drogue  et le vol de 70 000 euros d'herbe de cannabis survenu quelque temps plus tôt à Toulouse qui seraient à l'origine du drame. Un règlement de compte auquel le jeune Hugo n'était pas mêlé. 

Victime de trois balles dont une tirée dans la tête, le jeune majeur avait été retrouvé dans une mare de sang près du lycée Mandela où il avait retrouvé un ami. Ils auraient été surpris par l'arrivé en voiture de deux personnes, le visage caché par des cagoules. Son décès avait été prononcé le lendemain de .