Le tunnel de Saint-Béat qui relie la France à l'Espagne est (encore) fermé

Le tunnel de Saint-Béat en Haute-Garonne est fermé à la circulation depuis le 9 juillet pour des travaux d'entretien. La Préfecture annonce qu'il le sera pour une durée indéterminée. Un énième arrêt du trafic pour ce tunnel considéré comme le plus souvent fermé de France.

Le tunnel de Saint-Béat, le plus fréquemment fermé de France.
Le tunnel de Saint-Béat, le plus fréquemment fermé de France. © Marc Raturat/France 3 Occitanie
Dans son communiqué en date du 9 juillet, la Préfecture de Région annonce que le tunnel de Saint-Béat est fermé à la circulation pour des travaux d'entretien et qu'il le restera pour une durée indéterminée.

En raison de problèmes d'équipements techniques, celui-ci n'a pu rouvrir. Les services de l'Etat sont pleinement mobilisés pour remettre le tunnel en service dans les plus brefs délais.

Le Préfet de la région Occitanie

Des fermetures à répétition

Depuis son ouverture en avril 2018, après des années de travaux et un coût total de 141 millions d'euros, l'ouvrage n'a pas cessé d'être fermé et rouvert. Une situation qui a le don d'exaspérer les élus et les riverains. 
Le reportage de France 3 Occitanie du 30 avril 2018

47 fermetures inopinées pendant la première année d'exploitation

Conscient de ces problèmes à répétition, le Préfet avait demandé en 2019, qu'une attention particulière soit portée au suivi de cet équipement, notamment par la production d'un bilan précis des fermetures depuis le début de l'année.
Il en est ressorti qu'en dehors des arrêts mensuels pour la maintenance du tunnel, 47 fermetures inopinées ont été constatées depuis le début de l’année 2019. 

Dans un communiqué, les services de l'Etat détaillent : sur les 47 fermetures, 31 étaient liées à des incidents de circulation (poids lourds hors gabarit, objets sur chaussée, animal errant, véhicule arrêté). Parmi elles, 26 ont été causées par des détections hors-gabarit. Pour la moitié d’entre elles, des fausses détections sont suspectées. La durée moyenne de ces fermetures est très courte (quelques minutes).

16 étaient liées à des problèmes techniques (dont 11 sont dues à des pertes de connexion entre le tunnel de Saint-Béat et le Centre d’Information et de Gestion du Trafic de Saint-Paul de Jarrat, qui assure la supervision et la mise en sécurité du tunnel). La durée de fermeture la plus longue (44 jours) a résulté de la dégradation volontaire des équipements de détection des véhicules hors gabarits.
 

Déviations mises en place

En attendant une réouverture du tunnel, la Préfecture de la Haute-Garonne a activé le plan de gestion de trafic accès au Val d'Aran. Des déviations ont été mises en place par des itinéraires de substitution dans les deux sens de circulation entre la France et l'Espagne (Giratoire de Chaum- D825-D125-D44-Intersection Saint-Béat-Sud N125/D44E ; retournement aux giratoires tunnels Nord et Sud).
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité routière société sécurité trafic routier économie transports
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter