Un avion ATR finit le nez au sol : son train d'atterrissage se rétracte alors que l'appareil se lance sur la piste

L'incident s'est produit ce mercredi 1er mai 2024. Un avion ATR s'est retrouvé quasiment sur le ventre. Le train d'atterrissage avant se serait rétracté juste avant son décollage.

Un ATR 42 a fini en fâcheuse posture ce 1er mai 2024 sur la piste de l'aéroport de l'ile de San Andres en Colombie. Alors qu'il s'apprêtait à décoller, l'appareil s'est soudainement affaissé. Le nez de l'avion a touché le sol. La procédure de décollage a immédiatement été interrompue et l'avion évacué.

@wil1219 #susto #aereopuerto #sanandresislascolombia #viral #Satena #colombia #vida #sos #noticia #avion #aereopuertos ♬ sonido original - Wil1219

Problème avec le train d'atterrissage avant

Il est 7h30 ce 1ᵉʳ mai 2024, lorsque l'ATR 42-500 de la compagnie colombienne Satena se place en bout de piste afin de décoller de l'aéroport international Gustavo Rojas sur l'ile de San Andres. Mais il n'ira guère loin, subitement le train d'atterrissage avant de l'avion disparait sous l'appareil. "Il s'est rétracté", indique l'aviation civile colombienne dans un communiqué sur l'incident.

À bord de l'avion, il y avait quatre membres d'équipage et 45 passagers. Tous ont pu quitter l'appareil en toute sécurité. "Aucun blessé n'a été signalé." Après avoir attendu quelques minutes en bord de piste, les voyageurs ont été rapidement pris en charge par le personnel de l'aéroport.

Enquête

Cet ATR avait été livré en 2014 à la compagnie aérienne Satena, mais il a été construit en 2004 et a été utilisé par Air Tahiti dans un premier temps, selon le site Airfleets. L'âge de l'avion peut-il être en cause ? La direction technique des enquêtes sur les accidents est saisie afin de déterminer les causes de l'incident et de cette rétractation inopinée du train d'atterrissage.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité