Un lycée bloqué en soutien au peuple de Gaza, les élèves se mobilisent à leur tour

Une partie des jeunes du lycée Saint-Sernin dans le centre de Toulouse (Haute-Garonne), ont décidé, ce mardi 21 mai, de bloquer leur établissement scolaire pour protester contre les frappes israéliennes sur la Palestine et afficher leur soutien au peuple de Gaza. Cette action intervient moins d'un mois après la mobilisation des étudiants de Sciences-Po.

Une partie des lycéens de Saint-Sernin, à Toulouse, bloquent l’établissement depuis 7h ce mardi 21 mai. Une mobilisation destinée à afficher leur soutien au peuple de Palestine dans le conflit qui oppose Israël au Hamas.

Soutien à Gaza

L’entrée du lycée Saint-Sernin, au cœur de Toulouse, est bloquée avec des poubelles et des barrières. Seules les personnes en classe préparatoire ou ceux ayant un examen peuvent rentrer.

Sur les grilles du lycée, des drapeaux palestiniens et des messages de soutien aux habitants de la bande de Gaza sont affichés.

La mobilisation des lycéens est soutenue par le collectif Palestine Vaincra : "On était présent ce matin avec eux", raconte un des militants du collectif. "Il nous semble important de soutenir toutes les mobilisations qui proviennent de la jeunesse, car le peuple de Gaza vit un génocide depuis 225 jours maintenant". Depuis les attentats du 7 octobre dernier, le peuple palestinien est sous le feu de la riposte israélienne.

Mobilisation dans le calme

Associés au collectif Palestine Vaincra, les lycéens ont organisé une table ronde sur le boycott des entreprises israéliennes et des échanges devant l'établissement. Les forces de l'ordre, présentes en début de matinée, ne sont pas intervenues. La mobilisation se déroule dans le calme, sans heurts.

Comme, les étudiants de Sciences Politiques, violemment évacués par les forces de l'ordre au début du mois de mai, les étudiants de la faculté Jean Jaurès ou de l'INSA, les lycéens appellent à un cessez-le-feu à Gaza. Ils devraient se réunir dans la journée pour décider de la suite à donner à leur mouvement.

À lire aussi : https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/haute-garonne/toulouse/cette-repression-nous-oblige-a-continuer-la-mobilisation-apres-l-evacuation-a-coups-de-matraque-des-etudiants-de-sciences-po-veulent-des-explications-2963885.html

C'est dans ce contexte que le président de la cour pénale internationale appelle à la diffusion d'un mandat d'arrêt international contre Benjamin Netanyahu, son ministre des Armées, ainsi que deux dirigeants du Hamas.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité