Un réseau international de trafiquants de pièces automobiles démantelé à Toulouse

Un trafic international de pots catalytiques a été démantelé à Toulouse. Les voleurs opéraient dans le Gers et en Haute-Garonne mais aussi dans 3 autres départements français. Les pièces étaient conditionnées dans la Ville Rose avant d'être envoyées en Allemagne.

L'affaire a été révélée par le service enquête de France 2 et repris par France Info.

Les voleurs, des ressortissants roumains, se "fournissaient" dans 5 départementents : la Haute-Garonne, le Gers, les Pyrénées-Atlantiques, la Corrèze et la Gironde. Mais Toulouse étaient au coeur d'un trafic impliquant 10 personnes. Les pièces volées, au moins 107 pots catalytiques, étaient regroupées et conditionnées dans la Ville Rose avant d'être envoyées en Allemagne pour être revendues. 

Un réseau familial

"C'est une la même famille en Allemagne et en France qui a mis en place ce réseau de récel. C'était assez professionnel, ils faisaient du chiffre assez rapidement. On avait plusieurs équipes de voleurs de deux ou trois personnes, ça suffit pour les véhicules et ils tapaient essentiellement les entreprises, le week-end, quand il n'y avait plus personne" précise une source proche de l'enquête. 

Toulouse servait de base logistique et de 'plateforme" d'envoi.

" C'est un peu le principe des mules. Les femmes, les mères de famille prenaient les bus collectifs qui faisaient Toulouse-Paris, avant de rejoindre l'Allemagne. Et une fois arrivés, les receleurs récupéraient tous les sacs. Sinon, le deuxième mode de transport, c'était un membre de la famille qui prenait les pots et les emmenait directement dans son fourgon jusqu'en Allemagne".

Une enquête conjointe de la gendarmerie et de la police

Les trafiquants ont été arrêtés au terme d'une enquête menée conjointement par l'office central de la lutte contre la délinquance itinérante (OCLDI), la gendarmerie de la région Occitanie et la sureté départementale de la Haute-Garonne. Les personnes interpellées sont poursuivies pour recel en bande organisée, vol aggravé et association de malfaiteurs.

Ils encourent 10 ans de prison. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
police société sécurité automobile économie