Une collégienne se défenestre du 4e étage, une enquête ouverte pour des soupçons de harcèlement scolaire

Une jeune adolescente s'est jetée dans le vide dans la nuit du samedi 28 janvier à Toulouse (Haute-Garonne). La mère de la collégienne rapporte qu'elle aurait été victime de harcèlement scolaire au sein de son établissement scolaire. Une enquête a été ouverte par la justice.

Une tentative de suicide qui pourrait cacher une énième affaire de harcèlement scolaire. Ce samedi 28 janvier, une jeune adolescente de 13 ans a tenté de mettre fin à ses jours en se défenestrant du quatrième étage de son immeuble situé au Mirail, à Toulouse (Haute-Garonne).

Miraculée, la jeune fille était toujours consciente à l'arrivée des secours. Transférée à l’hôpital de Purpan, elle présente de multiples fractures aux chevilles et au fémur. "Son pronostic vital n’a jamais été engagé", tient à préciser le parquet toulousain.

Victime de harcèlement scolaire ?

Les raisons qui auraient poussé cette collégienne à se jeter dans le vide restent à préciser. Mais pour la mère de l’adolescente, les raisons de cette tentative de suicide sont à chercher du côté du Collège Michelet dans lequel sa fille est scolarisée en classe de 5ème.

"La maman a indiqué que sa fille subi du harcèlement scolaire au sein de son établissement", déclare-t-on du côté du procureur de la République. Une enquête a été confiée au commissariat de Toulouse pour connaître les motivations qui expliqueraient ce geste. Encore en état de choc, la jeune fille n’a pour l’instant pas été interrogée.

Contacté par notre rédaction, l’établissement n’a pas souhaité répondre à nos questions, renvoyant toutes demandes au rectorat. "Les différents services de l’établissement collaborent avec les autorités compétentes pour aider à comprendre les circonstances de ce drame qui touche l’ensemble de la communauté scolaire du collège Michelet", a réagi de son côté l’administration académique.

Ouverture d'une cellule d'écoute

Selon le représentant de l’APIC 31 (association de parents d'élèves indépendants de Toulouse) au sein de l’établissement, "les familles et les élèves ont tous été extrêmement touchés par cet événement". Un événement dramatique pour les élèves de ce collège toulousain où une cellule d’écoute a été mise en place.

Un acte tragique qui entre en résonance avec le récent suicide du jeune Lucas, 13 ans, victime de harcèlement scolaire pendant de nombreux mois au sein de son collège et qui relance les débats autour de la prise en charge des élèves qui en sont victimes.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité