Vacances de février : le casse-tête des déplacements avec le couvre-feu à 18h

Les écoliers d'Occitanie sont en vacances à partir de vendredi 12 février. Et nombreuses sont les familles qui ont programmé un séjour dans une autre région. Entre les temps de déplacements et les potentiels bouchons, une arrivée sur le lieu de villégiature à 18h peut s'avérer compliquée.

<p>Pour respecter le couvre-feu, le mieux est&nbsp;de prévoir un peu de marge dans son temps de trajet.</p>
Pour respecter le couvre-feu, le mieux est&nbsp;de prévoir un peu de marge dans son temps de trajet. © MAX BERULLIER / MAXPPP

Les élèves de la zone C (académies de Créteil, Montpellier, Paris,Toulouse et Versailles) sont en vacances pour deux semaines à partir de ce vendredi 12 février après l'école. Et dès samedi, les départs vers les stations de ski mais aussi le bord de mer ou la campagne s'annoncent nombreux. Les Français sont en demande de liberté et de grand air notamment depuis l'avancée du couvre feu de 20h à 18h. 

18h pile

Depuis quelques semaines et afin d'éviter un troisième confinement, le gouvernement a demandé le renforcement du nombre de contrôles. Ceux qui sont rentrés de week-end ont pu voir des voitures de police positionnées aux péages autoroutiers.

Camille Chaize, porte-parole du ministère de l’Intérieur, a fait un rappel  à l'ordre lors lors de son intervention sur Europe 1.

il n'y aura aucune tolérance pour les dépassements du couvre-feu sur le temps de vacances.

Camille Chaize, porte-parole du ministère de l'intérieur

L'heure n'est donc plus à la tolérance. Dans les faits cela signifie que longs trajets ou pas, embouteillages ou pas, vous êtes tenus d'arriver à votre destination à 18h. Si ce n'est pas le cas, dès 18h01, vous êtes susceptible d'être verbalisé à moins que vous n'ayez une attestation de déplacement dérogatoire. Et le départ en vacances ne fait pas partie des motifs autorisés (obligations professionnelles, médicales, d’accompagnement de personnes en situation de handicap, besoins des animaux de compagnie, missions d’intérêt général ou motifs familiaux impérieux).

135 euros par personne

Et l'amende peut être salée. En effet, pour non respect du couvre-feu l'amende s'élève à 135 euros par personne. Pour une voiture comptant quatre personnes, le montant de la contravention s'élèverait à 540 euros. De quoi nous faire réfléchir. Alors pour éviter tout risque et stress inutile, autant anticiper son départ, prendre une marge conséquente et compter l'heure en plus que vous pourriez passer dans les embouteillages ou à la queue au péage.

Particularité pour les voyageurs en bus, en train et en avion

Toutefois, une dérogation existe pour les personnes qui voyagent en bus, en train ou en avion et dont l'arrivée est au-delà de 18h. Sous condition de pouvoir présenter le billet de transport, et dêtre munis d'une attestation dérogatoire au motif "déplacements liés à des transits ferroviaires, aériens ou en bus pour des déplacements de longues distances",  les personnes qui seront contrôlées ne seront pas verbalisées.

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vacances coronavirus/covid-19 famille loisirs montagne pyrénées méditerranée région occitanie politique fusion des régions réforme territoriale