VIDEO. Panique à bord d'un avion...Une myriade de moustiques attaque violemment les passagers d'un Airbus

C'est une scène totalement folle qui s'est produite au cours d'un vol intérieur au Mexique. Des dizaines de moustiques ont attaqué les passagers, dans un avion Airbus A321 bondé, retardant son décollage. Ces derniers se sont défendus comme ils ont pu. La situation n'est pas nouvelle à l'aéroport de Guadalajara.

Des moustiques dans l'habitacle d'un avion s'en prennent aux passagers installés tranquillement dans leur fauteuil. Ces derniers tentent désespérément d'éviter les piqures en utilisant les dépliants à disposition dans l'avion pour écraser les insectes. 

Cela s'est produit le vendredi 6 octobre dernier à bord d'un Airbus A321 de la compagnie aérienne à bas coût mexicaine Volaris, qui effectuait un vol intérieur entre Guadalajara et Mexico, au Méxique.

Une situation récurrente

Comme le rapporte le journal mexicain, Noticias Vespertinas , le vol a été retardé de quelques heures Le départ était censé avoir lieu à 16h32 vers Mexico. L'appareil ne décollera que deux heures et demie plus tard.

De peur que les passagers attrapent la dengue, l'équipage a essayé de nettoyer l'environnement avec des insecticides, mais ils n'ont réussi qu'à rendre les moustiques plus agités.

Ce n'est pas la première fois qu'une telle situation se produit à l'aéroport de Guadalajara, puisqu'en 2019, le journaliste mexicain Juan Manuel Jumenez partageait sur son compte X (anciennement Twitter) cette vidéo où des passagers utilisaient les dépliants de consignes de sécurité de l'avion pour éloigner les insectes et tenter de les empêcher de piquer.

Une zone propice à la prolifération des moustiques

L'intérieur de la cabine semble être infesté par l'insecte qui, pris au piège, piquent à tout-va.. En fait, il y avait un grand nombre de moustiques à bord, et le personnel semble dépassé par la situation.

La plupart des stores et des hublots sont également fermés, suggérant que l'avion était en plein vol. L'heure d'atterrissage prévue à 16h30 a été retardée à 19h.

La zone dans laquelle se trouve l'aéroport est propice à la prolifération des moustiques. Elle est notamment située à proximité de zones inondables et à végétation abondante.