Cet article date de plus de 6 ans

Vis ma vie de journaliste à Luchon

Allez, un petit effort, fermez les yeux et laissez-vous aller. Mettez votre imagination en marche (on va vous aider). Ca y est ? OK, vous voici journaliste sur le festival de Luchon. Quelques tuyaux pour réussir votre séjour.
© Veronique Haudebourg / France 3 Midi-Pyrénées

L'objet indispensable : l'accréditation

Pour bien vous mettre dans la peau du personnage, une première étape, incontournable,  récupérer votre accréditation. Pour cela direction la mairie. Entrez, couloir de gauche. Quelques instants après, vous voici muni d'une magnifique carte (que vous ne manquerez pas de porter en bandoulière pour éviter de devoir enlever les gants pour la sortir de votre poche à chaque entrée du festival) qui va vous ouvrir (presque) toutes les portes. Sur votre épaule, le sac officiel du festival 2015, cette année, la tendance est au bleu.
© VH / France 3 Midi-Pyrénées


Le lieu incontournable : le festival Kfé

Le festival Kfé, c'est un peu "the place to be" quand on est journaliste à Luchon. Outre le fait que vous y trouverez votre ration de thé et de café quotidienne, c'est là que vous avez toutes les chances de dénicher un interlocuteur ou un bon tuyau. On s'y donne rendez-vous, on y mène des interview et quand le lieu est déserté, on peut y écrire tranquillement. Enfin, ne jouons pas les Saints, on y prend des apéros forts sympathiques.
© VH / F3 Midi-Pyrénées

Le numéro de téléphone à connaître : celui de l'attachée de presse

Elle s'appelle Peggy Vauchel et elle n'a pas son pareil pour vous démêler une situation, vous dénicher une star, un producteur, un numéro de téléphone. Secondée par Yasmine et Aude, elle va vous trouver la photo que vous avez ratée, le people que vous n'avez pas reconnu. Elle sait qui arrive, quand et où, elle possède toutes les listes qui vont bien. Bref, quand vous ne savez pas ou plus comment faire, un seul numéro, celui de Peggy. Vous la reconnaîtrez facilement, elle commence à courir tôt le matin pour finir tard dans la nuit.
Peggy Vauchel, attachée de presse du festival de Luchon
Peggy Vauchel, attachée de presse du festival de Luchon © Véronique Haudebourg / France 3 Midi-Pyrénées

Le moment à ne pas rater : la remise des prix

C'est bête mais n'oublions pas que le festival de Luchon récompense des fictions et des documentaires. Vous allez passer 5 jours à les visionner, à rencontrer ceux qui les ont écrits, produits, réalisés, et joués. Il serait juste idiot de ne pas donner les lauréats. Ce serait exactement comme aller au festival de Cannes et ne pas donner le nom de la palme d'or.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
festival de luchon culture télévision archives