Entraînement à haut risque pour les sapeurs-pompiers dans les lacs de haute montagne

Les sapeurs-pompiers s'entraînent plusieurs fois par an à des exercices de plongée dans les lacs de haute montagne. Un entraînement dans un milieu difficile, qui demande une excellente condition physique.

© MAXPPP
Pour les pompiers, intervenir en milieu aquatique ou montagneux est déjà risqué.
Mais ce n’est rien à côté des interventions en milieu aquatique ET montagneux. C’est à ce genre de terrain périlleux que sont confrontés les sapeurs-pompiers qui interviennent en lac de haute montagne.

Des interventions rares, mais en augmentation ces dernières années. Pour gagner en efficacité, ces hommes s’entraînent à 2100 mètres d’altitude et plongent à plusieurs dizaines de mètres sous l’eau glacée qui ne dépasse pas les 4°C à certains endroits.
Avec l’altitude, tous les paramètres sont modifiés et le corps humain doit s’adapter à des niveaux de pression plus élevés. Plonger à 26 m de profondeur à cette altitude équivaut à 39 m en mer.

Retrouvez le reportage de Mathilde Laban et Jean-Yves Bascands sur l’entraînement de ces sapeurs-pompiers :

durée de la vidéo: 02 min 11
Entrainement des pompiers

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pompiers faits divers
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter