• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Hautes-Pyrénées : victoire sans appel de la gauche emmenée par Carole Delga

© Christine Ravier / France 3 Midi-Pyrénées
© Christine Ravier / France 3 Midi-Pyrénées

Carole Delga et sa liste de la gauche terminent très largement en tête de ce 2eme tour des régionales dans les Hautes-Pyrénées avec 51,9% des voix. Une candidate qui gagne même à Tarbes et Lourdes où Dominique Reynié et Louis Aliot s'étaient imposés au premier tour.

Par Véronique Haudebourg

Dans les Hautes-Pyrénées, la gauche emmenée par Carole Delga remporte ces élections régionales avec 51,9% des voix (30,4% au premier tour), devant le FN Louis Aliot et ses 25,78% des suffrages exprimés et Dominique Reynié. Une progression de plus de 21 points pour la liste de la socialiste qui enregistre 25 609 voix supplémentaires par rapport au premier tour. Pour rappel, au premier tour, Gérard Onesta en avait obtenu plus de 10 000 au premier tour avant sa fusion avec la liste de la socialiste.

En nombre de voix, Louis Aliot et le Front National progresse de 6000 voix entre les deux tours. Une progression qui s'explique avec le report entre autres des voix des listes de Damien Lempereur (4526 voix au premier tour) et de Jean-Claude Martinez (690 voix). Le FN se positionne sur ce scrutin comme la principale force de droite en devançant la droite de Dominique Reynié qui progresse pourtant de 6530 voix.

La soirée n'est pas finie. Les gendarmes et les policiers portent les plis électoraux des communes à la préfecture. Demain très tôt les services seront chargés de vérifier la bonne comptabilité des votes

Posté par Préfet des Hautes-Pyrénées sur dimanche 13 décembre 2015

Avec une participation de 60,5%, les Hautes-Pyrénées ont enregistré une progression de plus de 10 points (17 164 voix) par rapport au premier tour ou la département s'était fait remarquer par sa faible participation (50,35 %).  Mais le département reste une nouvelle fois celui où l'on a le moins voté pour ce second tour des régionales.

 / © France 3
/ © France 3


A Tarbes, où le maire LR Gérard Trémège menait la liste départementale de Dominique Reynié, c'est là aussi la gauche qui s'impose très largement avec 47,61% des voix. C'est pourtant Dominique Reynié et Gérard Trémège qui avaient fini en tête du premier tour avec 26,94% des suffrages exprimés.

2474 Tarbais de plus qu'au premier tour sont allés voter. Carole Delga empoche 3669 voix de plus (Gérard Onesta en avaient recueilli plus de 1400 au premier tour). Deux éléments remarquables dans la capitale de la Bigorre : la progression de 855 voix du FN qui s'explique en grande partie avec les reports des voix des listes de Damien Lempereur et Jean-Claude Martinez et la très petite progression de moins de 700 voix de Dominique Reynié et Gérard Trémège, pourtant premier magistrat de la ville. A Tarbes, seules 400 voix séparent la droite et l'extrême-droite.

 / © France 3
/ © France 3


A Lourdes où le Front National avaient terminé en tête de premier tour, c'est finalement là aussi Carole Delga qui gagne les régionales avec 37,88 % des voix. Le candidat frontiste n'est plus que 3eme du scrutin puisque Dominique Reynié et ses 32,34 % de voix devance Louis Aliot (29,78 %). Le score de la gauche est toutefois moins écrasant dans cette ville que dans les Hautes-Pyrénées ou Tarbes. 

 / © France 3
/ © France 3


Le premier tour des régionales dans les Hautes-Pyrénées

Au premier tour dans les Hautes-Pyrénées, la liste de la socialiste Carole Delga avait terminé en tête avec 30,4% des voix. Elle devançait le FN (24,01 % des suffrages exprimés). Une montée spectaculaire pour le parti frontiste qui n'avait recueilli que 7,76% des voix en 2010 et 9,36% en 2004.  La liste de Dominique Reynié (Les Républicains) emmenée par le maire de Tarbes Gérard Trémège finissait sur la troisième marche avec 19,05%, suivi par la liste de Gérard Onesta (12,25%).

Le département des Hautes-Pyrénées a été celui de France où le plus de communes n'ont accordé aucune voix au Front national au premier tour.

A Tarbes, où le maire Gérard Trémège était tête de liste départementale pour les Hautes-Pyrénées, ce dernier avait fini en tête 26,94% des voix. Il était talonné par  Carole Delga avec 25% des suffrages et un écart de 220 voix avec Gérard Trémège. Le FN recueillait 22,19% des voix dans la capitale bigourdane, un score historique, et Gérard Onesta 13,05% des voix, un des meilleurs de Midi-Pyrénées.

A Lourdes, le Front National avait viré en tête avec 25,03% des voix. Le parti d'extrême droite emmené par son secrétaire départemental Olivier  Monteil devançait de seulement 31 voix la liste de Dominique Reynié et Gérard Trémège. Le FN a aussi seulement 106 voix d'avance sur la liste de Carole Delga. A Lourdes, la liste de Philippe Saurel, représenté par l'ancien maire Jean-Pierre Artigalas avait obtenu 9,84 %.

A lire aussi

Sur le même sujet

Perpignan-Rungis : le train des primeurs finalement suspendu jusqu'au 1er novembre

Les + Lus