Rassemblement des parents d'élèves de l'école de Gèdre pour éviter la perte d'un poste d'enseignant

Publié le Mis à jour le
Écrit par Xavier Marchand
Une soixantaine de parents d'élèves et élus pour défendre les deux postes de l'école primaire de Gavarnie-Gèdre.
Une soixantaine de parents d'élèves et élus pour défendre les deux postes de l'école primaire de Gavarnie-Gèdre. © FTV

Une soixantaine de parents d'élèves ainsi que les deux maires de Luz-Saint-Sauveur et de Gavarnie-Gèdre se sont rassemblées pour s'opposer à la perte d'une poste dans leur école de montagne l'année prochaine.

M. Laurent Grandsimon, maire de Luz-Saint-Sauveur et Mme Huguette Savoie, maire de Gavarnie-Gèdre, deux petits villages des Hautes-Pyrénées, se sont joints à la soixantaine de parents d'élèves pour manifester leurs mécontentements.Ils se sont rassemblés pour défendre les deux postes de l'école primaire de Gèdre et voulaient rencontrer l'inspecteur d'Académie en visite au collège de Luz-Saint-Sauveur. Finalement, la visite de l'inspecteur a été annulé.

Pour la rentrée prochaine et comme tous les ans depuis 4 ans, l'école de leurs enfants est menacée de perdre un poste d'enseignant.

La maire du village, Huguette Savoie estime que l'école est le lieu structurant du village, "c'est la vie de notre village qui en dépend".

Les enfants font vivre notre village et il est important pour la qualité de l'enseignement de pérenniser à titre définitif ces deux postes sur notre village.

Huguette Savoie, maire de Gavarnie-Gèdre

Symbole d'une petite école de village, elle dispose aujourd'hui de deux postes à temps complet, mais l'année prochaine, le deuxième poste passerait à mi-temps pour cause de baisse d'effectif. Il faut 24 à 25 élèves pour maintenir le poste et pour l'instant, il n'y aurait que 21 enfants inscrits lors de la rentrée de l'année scolaire 2022.Selon l'inspecteur d'académie des Hautes-Pyrénées, c'est une histoire de partage.

Nous souhaitons tous maintenir ce service publique d'éducation de proximité mais en même temps, ces moyens là, ils sont attendus aussi dans d'autres écoles du département qui voient aussi leur effectif augmenter. Je me dois de les affecter chaque année là ou on voit des évolutions positives des effectifs.

Thierry Aumage, inspecteur d'académie

Thierry Aumage confirme " qu'il n'y aura aucune difficulté pour affecter à temps plein deux postes d'enseignants si il y a à nouveau 24 ou 25 élèves pour la rentrée 2023".

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.