Les 53 emplois du site Vallourec Tarbes sauvés grâce à sa reprise par le groupe Altifort

La direction de Vallourec a annoncé la reprise des sites de Tarbes et de Cosne-sur-Loire, menacés de fermeture, par le groupe Altifort, a-t-on appris auprès du secrétaire du comité d'entreprise de Tarbes, où les 53 emplois sont sauvés.
Manifestation des salariés de Vallourec à Tarbes le 10 février 2018
Manifestation des salariés de Vallourec à Tarbes le 10 février 2018 © MAXPPP
C'est ce mardi matin, lors du Comité central d'entreprise au siège du groupe à Boulogne Billancourt, que la nouvelle a été annoncée par la direction : les sites de Tarbes (53 emplois) et de Cosne-sur-Loire (120 emplois) du fabricant de tubes en acier sans soudures sont repris par le groupe industriel Altifort, spécialisé dans la mécanique et basé dans la Somme.

Le groupe Altifort, qui conserve tous les salariés de Tarbes et de Cosne-sur-Loire, apporte la garantie de ne pas procéder à un plan de sauvegarde de l'emploi dans les deux ans qui viennent, précise Cédric Dorondovas, le secrétaire du Comité d'entreprise de Vallourec Tarbes.

"Nous sommes soulagés, a-t-il expliqué à France 3, car on espérait une reprise mais nous n'étions pas sûrs qu'elle serait totale. Nous allons nous mettre au travail avec les futurs actionnaires et tourner la page".

La député européenne des Hautes-Pyrénées Marie-Pierre Vieu a également fait part de sa satisfaction sur Twitter :


Les représentants du personnel de Vallourec rencontreront la direction d'Altifort dès mardi à Boulogne Billancourt.

 





Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie