Aragnouet-Bielsa : les riverains ne veulent plus voir passer les camions

200 poids lourds empruntent cet axe chaque jour / © France 3 Occitanie
200 poids lourds empruntent cet axe chaque jour / © France 3 Occitanie

Depuis que la route de Saint Béat en Haute-Garonne est fermée aux poids lourds, les camions espagnols sont déviés sur l'axe Haut-Pyrénéen Aragnouet-Bielsa. Logiquement, le flux routier a augmenté et le maire d'Aragnouet a pris 2 arrêtés municipaux pour interdire la circulation des poids lourds.

Par J.V

Sur la Départementale 173 qui traverse le petit village d'Aragnouet dans les Hautes-Pyrénées, les riverains et le maire ne comptent plus les poids lourds qui roulent continuellement sur cet axe. Depuis un mois, le flux routier a considérablement augmenté, jusqu'à 200 camions empruntent cet axe transfrontalier. ''Le problème c'est que cette départementale n'est pas conçue pour'' estime le maire du village ''Les camions roulent vite, en convoi. Ils abîment la voirie et c'est dangereux.''

C'est en fait une conséquence de la fermeture temporaire de la circulation des poids lourds sur l'axe de Saint Béat en Haute-Garonne. En effet, par mesure de précaution, la Préfecture a interdit le passage des camions sur cette route fragilisée par des éboulements.

Le maire d'Aragnouet Jean Mounic a déposé deux arrêtés municipaux pour interdire la circulation sur sa commune. Une décision non conforme à la loi et disproportionnée selon la Préfecture des Hautes-Pyrénées. En effet, ce flux routier devrait se tarir une fois que l'axe Saint Béat sera rouvert aux camions en mars prochain. 

Regardez le reportage de France 3 Occitanie :


Sur le même sujet

Montpellier : bilan du salon Vinisud 2018 et direction Paris pour 2019

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés