"Bravo Papa !" : le livre de souvenirs d'un ex-CRS des Pyrénées spécialisé dans les secours en montagne

Anciens CRS secouriste de montagne dans les Pyrénées, Pascal Sancho a réuni dans un livre les souvenirs d'une carrière de 30 ans, marquée par des sauvetages périlleux, parfois cocasses ou plus dramatiques. Un témoignage précieux qui cherche au delà du simple récit à faire naître des vocations.

© P.Tournaire

Trente années d'une vie consacrée aux secours en montagne laissent sans doute dans la tête des souvenirs précieux, heureux ou douloureux. Pascal Sancho, ancien major de la CRS-Pyrénées en a bâti un livre : "Bravo Papa !". Un titre trompeur, qui est certes un hommage à des héros discrets, souvent pères de famille, qui mettent en jeu leurs vies pour sauver celle des autres. Mais le "Bravo Papa"en question est surtout un clin d'oeil à l’indicatif radio attribué à un hélicoptère du secours en montagne de la gendarmerie de Tarbes (Hautes-Pyrénées)... 

Une vocation née en regardant...un poster d'hélicoptère

 

Né à Saint-Gaudens, Pascal Sancho a grandi à Paris, avec toujours en lui l'appel des sommets pyrénéens qu'il découvre, pendant les vacances scolaires, en compagnie d'un oncle amoureux de la montagne. Pour fêter ses 14 ans, c'est lui qui l'emmène avec succès au sommet du pic d'Aneto, à 3404 mètres. Le futur secouriste ressent "l'appel du monde d'en haut". La véritable vocation naît plus tard à la vision d'un simple poster, au détour d'un couloir.

Au premier plan, on y voyait un hélicoptère, un Alouette III6, avec en toile de fond le massif du Mont-Blanc. Je fus immédiatement attiré par une silhouette pendue à un minuscule filin, une vingtaine de mètres sous l’appareil. Je n’arrivais pas à en détacher mon regard, totalement fasciné, presque happé par l’image de cet homme, seul, au centre de cet amphithéâtre grandiose (...) L’idée de devenir ce petit bonhomme chahuté en plein vide par les bourrasques d’un vent froid, n’allait plus me quitter.

Extrait de "Papa Bravo", de Pascal Sancho, Mareuil Editions

L'autre facette du métier

Pascal Sancho n'abandonnera plus l'idée de devenir lui aussi un acrobate du secourisme, rompu aux conditions extrêmes. Il raconte dans son livre le parcours sélectif pour intégrer cette section spécialisée de la police, dans les Alpes, au sein du centre de formation des secouristes de la "CRS Montagne". Puis les premières missions, le baptême du feu vécu dans le grand froid lors du premier sauvetage qui marque à jamais. "On se prépare à sauver des gens, et pour ma première sortie, je me retrouve sur un crash d'avion avec 4 personnes à bord... Un souvenir édifiant, je découvrais une autre facette du métier, celle d'aller chercher des morts."

© P.Tournaire

Le livre de l'ancien secouriste de montagne aborde avec pudeur cette face cachée de la fonction. La prise de risque pour récupérer des victimes "Delta/Charlie/Delta" (DCD, décédé), message codé utilisé en opération...Les mots qu'il faut trouver pour la famille, ou les amis survivants. Et les drames plus personnels qui ont émaillé sa carrière, comme lorsqu'un des secouristes de sa compagnie de Lannemezan laissera la vie, en 2003, dans un crash d'hélicoptère dans le massif de l'Arbizon (Hautes-Pyrénées) alors qu'il portait assistance à un montagnard en difficulté.

« Lors d’une alerte de secours, toujours se préparer au pire pour, peut-être, connaître le meilleur ! »

Pascal Sancho, "Papa Bravo", Editions Mareuil

© Gérard Faget

Le récit des exploits perchés de Pascal Sancho reste à hauteur d'homme. Il raconte les interventions à haut risque pour aller sauver l'alpiniste perdu ou blesssé, et les dénouements plus heureux qui donnent un sens à son engagement. Un de ses souvenirs  marquants reste cette expédition pour venir en aide à un groupe d'adolescents surpris par la nuit et la montée des eaux, piégés dans un canyon pyrénéen. Tous seront sauvés et ramenés sains et saufs dans la vallée.

Un sauvetage dans les Andes de l'Equateur

Ou plus cocasse cette intervention à l'autre bout du monde. Alors qu'il participe à un séminaire en Equateur pour former des secouristes locaux, l'Ambassade de France le contacte en urgence. Deux ressortissants français en route vers les sommets du pays ont lancé un appel de détresse, l'un est blessé. Le secouriste des Pyrénées parviendra, avec un pilote et un mécanicien équatoriens à retrouver les deux randonneurs, estomaqués de voir un CRS de montagne arborant l'écusson français venu miraculeusement jouer les Saint-Bernard des Andes, à 5000 mètres d'altitude.

© J.F Guiot

Un livre pour faire naître des vocations

"Bravo Papa !", c'est aussi un hommage rendu aux pionniers du secours en montagne, et à ceux qui ont su faire évoluer le matériel technique permettant d'en améliorer l'efficacité. "J'ai pu travailler pendant trente ans dans un contexte profesionnel privilégié au niveau du matériel, ça je le dois aux anciens, à ceux qui ont défriché le terrain" confie celui qui partage désormais sa vie entre l'écriture et les sorties comme guide de montagne.

"Ce bouquin, je l'avais en moi depuis plusieurs années, il me permet sans doute d'expurger des sentiments enfouis, qui n'étaient pas encore sortis. J'ai eu envie de l'écrire pour encourager ceux qui continuent à faire ce métier, mais aussi pour inciter ceux qui voudraient le faire à se lancer, pour susciter peut-être de nouvelles vocations."

© P.Tournaire

Devant le succès de ce premier tome, les éditions Mareuil ont demandé à l'ancien major de reprendre la plume. Un deuxième tome devrait paraître dans le courant de l'année prochaine.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pyrénées nature montagne police société sécurité livres culture témoignage