ENTRETIEN. "Il est impossible de revenir en arrière" : les glaciers des montagnes des Pyrénées auront disparu dans 15 ans, affirme un glaciologue

Pierre René est glaciologue. Depuis plus de 20 ans, il observe les glaciers des Pyrénées. Il publie un mini-essai dans lequel il évoque l'extinction très prochaine de ces glaciers qui, dans 15 ans, n'existeront plus. Interview.

Les glaciers des Pyrénées n'ont plus beaucoup de jours devant eux. En 2023, le glacier d'Ossoue (Hautes-Pyrénées), le plus grand de la chaîne de montagnes, a perdu 5 mètres, c'est-à-dire plus du double de son niveau de fonte moyen. Pierre René, glaciologue, l'a constaté, et relate ces données dans un mini-essai, paru début mai 2024, aux éditions Cairn. 

France 3 Occitanie : Qu'est-ce qu'une glaciologue et quel rôle joue-t-il ? 

Pierre René : Un glaciologue inspecte et mesure les glaciers. Pour ma part, depuis 22 ans, j'observe les glaciers des Pyrénées. Concrètement, je collecte les mesures de variation des glaciers sur le terrain : leur longueur, surface et épaisseur. Contrairement à d'autres glaciologues, je ne fais pas de recherche, mais uniquement de la collecte de données factuelles que je mets à disposition de la communauté scientifique et des parcs naturels. 

L'étude des glaciers de montagne est très différente de l'étude des glaciers des régions polaires, car les glaciers de montagne sont beaucoup plus petits, ceux des Pyrénées en particulier. Pour vous donner une idée, ils sont mille fois plus petits que dans ceux des Alpes.

France 3 Occitanie : Vous avez publié un essai, au début du mois de mai, intitulé "Extinction des glaciers pyrénéens : illustration de l’auto-sabotage en cours"

Pierre René : C'est un mini-essai d'une trentaine de pages, publié aux éditions Cairn, qui m'ont sollicité pour leur collection "sens critique". J'y fais une étude générale de l’évolution des glaciers pyrénéens, mise en perspective avec la problématique du réchauffement climatique et de toutes les dimensions dans lesquelles l’humain malmène la nature. Je m'appuie sur mes observations, faites depuis 22 ans, mais aussi sur des archives, parfois vieilles de plus de 100 ans. 

France 3 Occitanie : Quelle est la situation actuelle des glaciers des Pyrénées ? 

Pierre René : En 1850, on comptait 100 glaciers dans les Pyrénées. En 2000, ils n'étaient plus que 44 et en 2023, on en comptait 20. Ces dernières années, c'est un glacier par an qui disparaît et ceux qui restent sont très mal en point, agonisants. Ils perdent chaque année beaucoup de volume et sont recouverts par les cailloux. Ils sont tellement petits et vulnérables que dans une quinzaine d'années, il n'y en aura plus. Il est impossible de revenir en arrière. Si leur extinction est en cours depuis une centaine d'années, on constate une bascule à partir des années 80, où le réchauffement climatique engendré par l'activité humaine se fait ressentir. 

France 3 Occitanie : Quelles sont les conséquences de la disparition des glaciers des Pyrénées ? 

Pierre René : Elles sont multiples. Les paysages de montagne n'ont plus la même allure que les premiers clichés que l'on a pris au XIXe siècle, ils sont presque entièrement minéraux. Cette fonte est une atteinte à la biodiversité et, dans mon essai, j'élargis la question en rappelant que la débâcle, à l'échelle mondiale, a des conséquences très importantes, qui provoquent notamment la montée des eaux et peut entraîner des catastrophes. 

L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité