Hautes-Pyrénées : épisode inédit de pollution de l'air, le seuil d'alerte dépassé au cours des douze derniers jours

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sylvain Duchampt
Les fumées des écobuages envahissent les vallées des Hautes-Pyrénées depuis une dizaine de jours.
Les fumées des écobuages envahissent les vallées des Hautes-Pyrénées depuis une dizaine de jours. © FNE Midi-Pyrénées

Depuis le 12 décembre, les Hautes-Pyrénées dépassent quotidiennement le seuil des 50 microgrammes par m3 de particules en suspension dans l'air. Dans une indifférence générale, les fumées des écobuages obstruent le ciel des vallées et du département. La préfecture vient à peine de prendre un arrêté d'interdiction.

La fumée jaunâtre est piégée au-dessus de la vallée d'Argelès-Gazost (Hautes-Pyrénées). L'absence de vent empêche les émanations de s'échapper. 

Devant ce spectacle, Cécile Argentin, présidente de l'association France Nature Environnement en Midi-Pyrénées, ne cache pas son exaspération. "Il y a des feux partout. N’importe quelle personne qui regarde en direction des Pyrénées voit ces fumées. Je suis sur ma terrasse et j’en vois au moins quatre."

Voici par exemple les images d'écobuages en février 2017 dans les Hautes-Pyrénées :

Des fumées bloquées par l'anticyclone

En cause, les écobuages, les feux de végétaux, les feux de cheminée et l'arrivée de nombreux touristes en voitures dans les stations de ski. "Quand nous avons un anticyclone, comme c'est le cas actuellement, il y a une inversion de température chez nous. Il fait alors plus chaud en altitude que dans la plaine. Alors, les fumées ne s’évacuent pas" explique Cécile Argentin.

La militante environnementaliste fulmine d'autant plus que, comme le montre le graphique ci-dessous, Tarbes et sa région, notamment la vallée d'Argelès-Gazost, connaissent depuis le 12 décembre des épisodes de pollution de l'air quotidien. 

Les particules en suspension dépassent le seuil autorisé des 50 microgrammes par m3 d'air. Le 19 décembre, les mesures ont ainsi dépassé les 100 microgrammes par m3 du côté de la préfecture des Hautes-Pyrénées. L’observatoire de la qualité de l’air régional, Atmo Occitanie, a placé le département en alerte durant deux jours consécutifs, le 21 et le 22 décembre.

"12 jours consécutifs de pollution, c’est assez inédit dans la durée, estime Cécile Argentin. Pourtant, il n'y aucune réaction de la part des autorités."

Un arrêté préfectoral d'interdiction pour le 24 décembre

La préfecture a attendu le jeudi 23 décembre pour prendre un arrêté d'interdiction des écobuages pour une journée : "Suite à l'épisode de pollution actuel sur le département des Hautes-Pyrénées, les écobuages seront interdits toute la journée du vendredi 24 décembre 2021."

"Les asthmatiques et les personnes âgées ne sont pas prises en compte. C'est la politique de l'autruche" déplore la représentante de FNE.

Malgré leur interdiction, les écobuages en cette période de l'année reviennent de façon récurrente. En décembre 2020, un médecin des Hautes-Pyrénées alertait déjà sur les risques de cette pollution en pleine épidémie de Covid-19 où "de nombreuses personnes traitées à domicile" risquaient de finir en réanimation.

Contactés, l'hôpital de Tarbes et plusieurs pharmacies locales n'ont pas constaté ces derniers jours une hausse des consultations de patients connaissant des problèmes respiratoires en raison de la pollution. En cette période de fête, ce sont surtout la vaccination, les tests et la prise en charge des malades du Covid qui occupent la totalité de leur activité.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.