Fermeture des gorges de Luz dans les Hautes-Pyrénées, des perturbations et la grogne des habitants dans la vallée

A partir de ce lundi 27 septembre, la route départementale 921 desservant la vallée de Luz-Saint-Sauveur sera fermée durant trois semaines. Des travaux d’envergure pour sécuriser un tronçon des gorges qui génèrent des tensions en pays Toy. De nombreuses perturbations sont à prévoir.

Jusqu’au 15 octobre prochain, la vie des habitants de la vallée de Luz-Saint-Sauveur va être chamboulée. Ce lundi 27 septembre une nouvelle tranche de travaux d’envergure débute afin de sécuriser la route départementale 921 qui relie Argelès-Gazost à Gavarnie. Ce tronçon des gorges de 7 kilomètres est trop souvent sujet à la chute de pierres et de blocs en provenance des talus rocheux des falaises qui le surplombe. Durant trois semaines la route sera totalement fermée puis à partir du 18 octobre, la circulation sera fermée en journée mais ouverte en alternance de 17 heures jusqu’à 9 heures le lendemain. Ecoles, courrier, commerces, évacuation de malades, soins à domicile, cette fermeture va impacter tous les secteurs. De quoi provoquer la grogne des habitants de la vallée qui vont subir de grosses perturbations et s’apprêtent à vivre des semaines difficiles.  

Circulation modifiée

Du 27 septembre au 15 octobre 2021, la RD 921 sera totalement ferméé, de jour comme de nuit, week-end inclus, en raison de la dangerosité des travaux.

Du 18 octobre au 5 novembre 2021, la circulation sera fermée en journée mais ouverte sous alternat de 17h jusqu’à 9h le lendemain.

Circulation en week-end 

A partir du vendredi 5 novembre 2021 à 17 h 00 et jusqu’au vendredi 17 décembre à 17h, la RD 921 sera ouverte en alternat sur une voie avec des coupures ponctuelles (exclusivement les jours de semaine).

Secours et urgences

Un médecin urgentiste "avec une qualification montagne" sera basé à Luz la journée et à Gavarnie la nuit.

Les secours montagne seront assurés par une équipe de 5 sauveteurs, positionnée à Gavarnie et cette unit sera renforcée par une équipe du PGHM pendant les trois semaines de fermeture totale puis  en journée du 18 octobre au 5 novembre.

L’astreinte des pompiers est renforcée sur les trois centres d’incendie et de secours du pays Toy. Un infirmier diplômé d’Etat sera présent du 27 septembre au 15 octobre en permanence et du 18 octobre au 5 novembre 12 heures par jour.

En cas de grave urgence, l’hélicoptère Choucas 65 du détachement aérien de gendarmerie de Tarbes sera mobilisé.

Education

Afin d’éviter le déplacement des enseignants, un dispositif d’échange de postes a été mis en place dans les écoles maternelles et primaires. Pour le collège de Luz-Saint-Sauveur, des aménagements d’emplois du temps des professeurs et des élèves sont prévus pour assurer tous les cours.

La restauration scolaire, elle, ne sera pas perturbée. Certains enseignants pourront être hébergés sur Luz et au lycée, 15 élèves du pays Toy sont hébergés à l’internat de la cité scolaire René Billères à Argelès-Gazost pour la période de fermeture totale.

Transports

Le transport scolaire aura des horaires adaptés. Les informations sont disponibles sur le site de la Région Occitanie.

Des navettes scolaires aller-retour une fois par semaine le lundi matin et le vendredi après-midi Luz-Barèges-Argelès-Gazost via le col du Tourmalet et Luz-Barèges-Tarbes-Vic via le col du Tourmalet ont été mises en place par la Région.

Renseignements sur le site de la Région. De plus "une desserte commerciale à la demande" pour Lourdes et La Mongie, notamment pour les curistes est prévue.

Concernant les transports collectifs, une desserte alternative sur réservation est disponible, connectez-vous sur le site mestrajets.lio.laregion.fr

Aide aux entreprise  

Un guichet unique de soutien est proposé par l’Etat, notamment pour prendre en compte les préjudices économiques subis par les entreprises du pays Toy. Les demandes de dégrèvement fiscal seront examinées par la direction départementale des finances publiques

Couverture médicale

4 médecins du secteur dont deux en retraite active seront présents. Les médecins en activité assureront la permanence des soins ambulatoires, avec la prise en compte des cas particuliers.

La garde de nuit et de week-end sera assurée par les ambulances Caussieu. Le pharmacien de Luz assurera les gardes pendant les trois semaines de fermeture totale, y compris le week-end. Un plan de continuité d’activité est mis en place par l’Ehpad. Les services de soins infirmiers à domicile ont réparti la prise en charge de leurs patients.

Une permanence vétérinaire est assurée sur Luz par le cabinet d’Argelès-Gazost en journée et la nuit. Un équarrisseur se déplacera une fois par semaine via le col du Tourmalet.

Suite à une concertation engagée par le préfet avec les élus et les acteurs socioprofessionnels du pays Toy, des travaux ont été planifiés pour garantir une sécurité totale des Gorges tout en limitant l’impact sur la vie économique et sociale. Les travaux sont répartis en trois tranches, espacées  d’un an (2021-2023 et 2025). Le montant de cette première tranche est estimé à 689 000 euros et cofinancée par l’Etat et la région Occitanie.

La grogne des habitants de la vallée

La route de Luz-Saint-Sauveur va être fermée durant trois semaines, ce qui va compliquer la vie des habitants et perturber toute une économie. Anthony Le Prado, boulanger, va devoir effectuer un vaste détour pour vendre son pain: "on va passer par un accès difficile le col du Tourmalet, cela nous rajoute 1H30 de route sachant que l'on se lève à 5H le matin...on partira une heure plus tôt et on arrivera une demie heure plus tard".

La principale route d'accès limite l'afflux de touristes et certains commerçants prennent des mesures radicales, "on ferme boutique car j'habite à Tarbes, je ne vais pas faire la route tous les jours pour ouvrir. Il n'y aura personne, je ferme pendant trois semaines et je pars en vacances", explique Marie Landivinec, commerçante.

D'autres sont plus modérés, pour Ludovic Lavande, vendeur de vélos, "c'est préjudiciable après si c'est la seule solution pour entreprendre les travaux, il vaut mieux cette période là que le mois de décembre ou de février". 

Denis Escots, le directeur général des services de la Mairie de Lus-Saint-Sauveur précise le dispositif : "Il y aura un renfort de l'hôpital pour permettre d'aider la cabinet médical et les pompiers. Des logements ont été mis à disposition par la Mairie et les hôteliers pour loger à titre gratuit les personnels du collège et de l'éductaion nationale et les agents municipaux qui peuvent travailler sur Luz mais habiter en bas dans les gorges".

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
travaux publics économie société routes transports