Hautes-Pyrénées : un militaire irradié par les essais français en 1966 témoigne

Des militaires inconscients du danger des radiations / © INA
Des militaires inconscients du danger des radiations / © INA

52 ans près la fin des essais nucléaires français dans le Sahara, des vétérans irradiés n'ont toujours pas été indemnisés. Ces soldats travaillaient sur les bases militaires françaises

Par Régis Cothias + MP

La France, puissance nucléaire, a stoppé ses essais en 1995, initiative du président Jacques Chirac.
La plupart des essais ont été réalisés en Polynésie mais ils ont débuté dans le désert algérien et ce jusqu'en 1966.

A cette époque, de jeunes soldats qui effectuent leur service militaire sont affectés sur les bases militaires utilisées pour réaliser ces tests. A leur retour et bien des années plus tard, certains d'entre eux développent des maladies liées à leur exposition à des radiations. L'association des victimes des essais nucléaires essaie d'obtenir réparartion.
Ces vétérans se réunissent ce samedi à Lourdes.

L'un d'entre eux témoigne  devant la caméra de Régis Cothias et Emmanuel Fillon

Sur le même sujet

Les + Lus