Hautes-Pyrénées et ski de vitesse : la coupe du Monde coiffe sur le poteau la Covid et fait étape à Gavarnie

La coupe du Monde de ski de vitesse fait étape dans le berceau pyrénéen de la discipline : Gavarnie. En raison du contexte sanitaire, ce sera la seule compétition internationale de la saison. 

Bastien Montés et Karine Dubouchet, spécialistes du ski de vitesse
Bastien Montés et Karine Dubouchet, spécialistes du ski de vitesse © PQR/TeamShot

254 km/h sur deux planches. C’est le record mondial de vitesse à ski. Détenu par l’Italien Ivan Origone, Il ne sera pas forcément battu à Gavarnie. Mais le spectacle sera au rendez-vous. A partir de mercredi, le gratin mondial va se défier et défiler sur une piste que le local de l’étape, Bastien Montès connait par cœur. Elle « est canon, abrupte, raide, mais courte et donc très technique. C'est un mur dans lequel tu plonges avec une grosse accélération. Une autre particularité, c'est que nous arrivons en plein dans la station » précise, dans le magazine Ski Chrono, le champion du Monde et vainqueur du globe de cristal de la Coupe du monde de ski de vitesse en 2017.

Bastien Montés va affronter les 47 autres compétiteurs. Crise sanitaire oblige, des tests PCR sont au programme. Mais cela ne gâchera pas la fête. L’organisation d’une coupe du Monde à Gavarnie n’est pas simplement une première.

C’est également un retour aux sources. Gavarnie et la famille Montés sont à l’origine d'une discipline spectaculaire. Et ce n’est pas pour rien que le club de Gavarnie, plus petit club alpin de France, est celui qui a fourni le plus grand nombre de champions de ski de vitesse.

Pour les 50 ans de la station, Gavarnie s’offre un anniversaire international

Et le public ne sera pas laissé de côté. Ce 20 janvier, le championnat de France et open "Jean Lou Montès", va ouvrir la compétition puis trois manches de la coupe du Monde se dérouleront vendredi, samedi et dimanche prochains. Les épreuves se dérouleront à huis clos. Mais Bastien Montés précise : « la montagne reste accessible à tous et les spectateurs pourront donc venir admirer les meilleurs mondiaux qui s’affronteront ».

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
mondiaux de ski ski sport coronavirus/covid-19 santé société pyrénées nature montagne