Législatives : élu depuis 1993, Jean Glavany (PS) battu dès le premier tour dans les Hautes-Pyrénées

L’ancien ministre, député depuis 1993, a été battu dès le premier tour de l’élection législative dans la 1ère circonscription des Hautes-Pyrénées. Il ne sera pas au second tour.

Le député sortant PS de la première circonscription des Hautes-Pyrénées, Jean Glavany, figure du PS et ancien ministre, a été sorti de l’élection législative dès le premier tour dimanche 11 juin. C’est Jean-Bernard Sempastous, maire de Bagnères de Bigorre et candidat de La République en Marche qui est arrivé en tête avec 43,15 % des voix dans cette circonscription et qui affrontera Sylvie Ferrer la candidate de La France Insoumise (15,43 %) au second tour dimanche 18 juin.


Jean Glavany n'a réalisé que 14,61 % et a fait les frais de la « stratégie » mise en place par la droite et Les Républicains du département, dirigé par le maire de Tarbes Gérard Trémège, son plus fidèle ennemi, qui ont choisi de retirer leur candidat : Gilles Caspray, adjoint au maire de Tarbes, avait indiqué qu’il était « en phase » avec le candidat d’En Marche !. Une stratégie du « tout sauf Glavany » qui a fonctionné.

Chef de cabinet à l’Elysée durant le premier septennat de François Mitterrand, ancien secrétaire d’Etat à l’enseignement technique (1992-1993) puis ministre de l’Agriculture (1998-2002), Jean Glavany, 68 ans, était une figure des rangs socialistes à l’Assemblée Nationale.

Voici la réaction de Jean Glavany à l'annonce de sa défaite. 


L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité